Présidentielle US: Une longue journée pour les candidats

Actualisé

Présidentielle USUne longue journée pour les candidats

Plus de 200 millions d'Américains sont appelés aux urnes mardi pour élire leur président. L'attente sera difficile pour les deux candidats que des sondages donnent au coude à coude.

La continuité avec Barack Obama ou l'alternance avec Mitt Romney: plus de 200 millions d'Américains sont appelés ce mardi aux urnes pour choisir leur président. Cette journée s'annonce comme la plus longue de la campagne et le suspense pourrait durer des heures.

Après des centaines de millions de dollars dépensés, des dizaines de milliers de kilomètres parcourus, des milliers de mains serrées et des dizaines de discours en un an et demi de campagne acharnée, la parole va revenir aux électeurs.

M. Romney, 65 ans, ex-gouverneur du Massachusetts (nord-est) et multimillionnaire grâce à sa carrière d'entrepreneur, a centré sa campagne sur la critique du bilan économique du président. M. Obama, 51 ans, s'est quant à lui posé en défenseur de la classe moyenne, toujours affectée par les suites de la crise de 2008.

Du basket

Le président, qui a fait campagne jusqu'à lundi soir dans le trio d'Etats-clé du Midwest, le Wisconsin (nord), l'Ohio et l'Iowa (centre), attendra les résultats dans son fief de Chicago.

Aucune activité publique n'est prévue avant son discours en soirée dans un palais des congrès au bord du lac Michigan, et son équipe a affirmé qu'il tuerait le temps en jouant au basket. Pour montrer l'exemple, M. Obama a déjà profité du vote anticipé fin octobre dans son ancien fief politique.

Jusqu'au bout

M. Romney, de son côté, va voter mardi à Belmont (Massachusetts), son lieu de résidence, et sa soirée électorale sera organisée dans la capitale de l'Etat, Boston. Mais il a décidé de faire campagne jusqu'à la dernière minute avec d'ultimes déplacements dans l'Ohio et en Pennsylvanie.

«Changement»

Depuis des semaines, M. Romney a tenté de s'emparer du thème du «changement» cher à M. Obama en 2008. «Le changement ne se mesure pas en discours, il se mesure en résultats. Et il y a quatre ans, le candidat Obama promettait de faire plein de choses, mais il a largement échoué», a dénoncé le républicain lundi soir à Columbus dans l'Ohio.

Quelques heures plus tôt, dans la même ville, le président, épaulé par les stars du rock Bruce Springsteen et du rap Jay-Z, a affirmé que «nous savons à quoi ressemble le changement, et ce qu'il (M. Romney) vend, ce n'en est pas».

(ats)

Les Etats-Unis en chiffres:

La population blanche

La population hispanique

La population noire

L'économie

Le revenu

L'agriculture

Les armes

La religion

Le logement

L'industrie

La famille

Le chômage

Ton opinion