Chêne-Bougeries (GE): Une maison de maître détruite pour du logement

Actualisé

Chêne-Bougeries (GE)Une maison de maître détruite pour du logement

Le Conseil d'Etat a tranché. Il a refusé une demande de classement visant à préserver une ancienne bâtisse. Des arbres seront abattus.

par
Maria Pineiro
L'ensemble qui sera détruit comporte une maison de maître et deux dépendances.

L'ensemble qui sera détruit comporte une maison de maître et deux dépendances.

DR

Les récentes démolitions de bâtiments historiques et abattages d'arbres pour faire place à de nouveaux logements ont beau défrayer la chronique, le Conseil d'Etat genevois maintient sa ligne. Mercredi, il a rejeté une demande de classement et de mise à l'inventaire d'un ensemble de constructions au chemin de la Chevillarde, à Chêne-Bougeries. La requête concernait une maison de maître, des écuries et une dépendance. Elle émanait de deux associations distinctes de protection du patrimoine.

Ce faisant, les autorités entendent aller de l'avant dans la concrétisation du Plan localisé de quartier (PLQ) adopté en février 2018. Celui-ci prévoit de construire 209 nouveaux logements répartis entre loyers subventionnés, loyers contrôlés et PPE. Pour ce faire, quelque 80 arbres devront être abattus, a indiqué le site tdg.ch.

Loger la population

Les autorités ont tenu a rappeler que ces projets s'inscrivent dans une volonté de construire des habitations pour répondre aux besoins de la population, sachant que le taux de vacance est à peine de 0,54%. Pour l'Exécutif, il s'agit également de densifier les zones bien desservies par les transports publics afin, notamment, de limiter le trafic pendulaire. Les autorités souhaitent aussi éviter le mitage du territoire et préserver la zone agricole.

Dans un contexte tendu, cette décision n'a pas manqué de faire réagir les milieux de défense du patrimoine. Ainsi, sur les réseaux sociaux, la députée PDC Christina Meissner a écrit: «Sourd aveugle le Conseil d'Etat est en plus amnésique. Sortir de sa zone de confort demande du courage. L'évidence c'est qu'à Genève on préfère attendre le déluge.» Le Groupe contre l'enlaidissement de Genève estime que le gouvernement fait fi de la volonté populaire clairement exprimée via une pétition. «Plus de 3 600 signatures avaient été comptabilisées. Encore un massacre végétal à venir et entre les deux gares du PAV toujours pas de logements !

Vu du CE l'écologie et la qualité résident dans un bilan ressemblant furieusement à un désert de béton.»

Bonnes pratiques

Parallèlement à sa décision concernant la Chevillarde, l'Etat a édicté un guide des bonnes pratiques an matière de protection du patrimoine. Cinq fiches ont été élaborées par la Commission des monuments de la nature et des sites (CMNS) avec l'Office du patrimoine et des sites. Ces documents visent à sensibiliser et faciliter la compréhension des propriétaires aux enjeux liés au patrimoine. Ils traitent notamment de d'isolation dans les bâtiments protégés ou d'architecture et de gabarits sur les rives du lac.

Ton opinion