Genève - Une maison de retraite hackée: données dans la nature
Publié

GenèveUne maison de retraite hackée: données dans la nature

L’EMS de Vessy a été victime d’une cyberattaque mi-septembre. Des informations pourraient avoir été diffusées sur le darknet.

Un groupe de hackers étrangers serait à l’origine de la cyberattaque.

Un groupe de hackers étrangers serait à l’origine de la cyberattaque.

20min/Marco Zangger

La série noire se poursuit. Après la ville de Rolle (VD), le HC Bienne (BE)et plusieurs entreprises privées, c’est au tour de la maison de retraite de Vessy (GE) d’annoncer avoir été victime d’une cyberattaque. Par voie de communiqué, l’EMS a indiqué avoir subi «une attaque de ses systèmes informatiques par un groupe cybercriminel étranger». Le modus operandi est connu: «Les serveurs informatiques ont été chiffrés au moyen d’un logiciel d’extorsion de type rançongiciel et des données de la Maison de Vessy ont été copiées et soustraites du système informatique.»

Données sur le darkweb?

L’établissement de soins a immédiatement fait appel à des spécialistes en cybersécurité, ce qui lui a permis de récupérer les données piratées sans avoir à payer de rançon. Néanmoins, cette restauration ne signe pas la fin de l’histoire. En effet, l’EMS précise ne pas être en mesure de garantir que «tout ou partie des données soustraites ne se retrouvera pas sur darkweb ou sur internet. Ainsi, en l’état, nous ne pouvons pas exclure que des données personnelles, voire sensibles, aient été soustraites et puissent faire l’objet d’utilisations malveillantes par des tiers».

Familles informées

La direction de l’EMS se veut toutefois rassurante. Elle a indiqué avoir remis la main sur une sauvegarde datée du 25 août, ce qui lui a permis de garantir «la sécurité et la continuité des soins et des traitements administrés». Par ailleurs, une hotline a été mise à disposition des familles et un courrier informatif complet leur a été adressé. Plainte pénale a été déposée.

(mpo)

Ton opinion

15 commentaires