Construction en bois massif: Une maison sans chauffage, ça existe!
Actualisé

Construction en bois massifUne maison sans chauffage, ça existe!

Grâce à ses murs épais et à des détails bien pensés, les températures sont agréables dans cette maison, malgré l'absence de chauffage.

par
Daniela Gschweng
1 / 10
La maison carrée aux nombreuses fenêtres est située dans le Simmental, dans l'Oberland bernois.

La maison carrée aux nombreuses fenêtres est située dans le Simmental, dans l'Oberland bernois.

Katharina Wernli, Zürich
Sa particularité: construite en 2014, elle n'a encore jamais été chauffée.

Sa particularité: construite en 2014, elle n'a encore jamais été chauffée.

N11 Architekten GmbH
Malgré l'absence de système de chauffage dans la maison de la commune de Zweisimmen, la température n'y est encore jamais passée en dessous de 18°C.

Malgré l'absence de système de chauffage dans la maison de la commune de Zweisimmen, la température n'y est encore jamais passée en dessous de 18°C.

Erwin Wagenhofer

Même par -20 °C à l'extérieur, le thermomètre affiche une température constante, jamais inférieure à 18°C à l'intérieur de l'habitat, et ce sans panneaux solaires, sans chauffage et sans cheminée. Et ça fonctionne. Preuve en est la construction située à près de 1000 mètres de hauteur dans la vallée du Simmental. Un habitat qui n'a encore jamais été chauffé.

Des propriétés isolantes identiques à celles d'un arbre

«La maison ne nécessite pas de système de chauffage.» C'est ce qu'affirme le dirigeant de Thoma-Holz, petite entreprise de la commune autrichienne de Goldegg de laquelle proviennent les énormes panneaux de construction en bois. Un fait que confirment l'architecte Sascha Schär et l'ingénieure en bâtiment Regula Trachsel, à l'origine du concept de la tour de bois. Le couple, qui y vit et travaille, a voulu démontrer qu'il était possible de construire à la fois de manière durable, écologique et économique.

La température intérieure constante est en partie due au fait que le bâtiment de cinq étages, dont la construction date de 2014, est en fait une cabane en rondins des temps modernes. Les murs montés par la société Thoma-Holz ne sont, certes, pas constitués de rondins, mais de panneaux de bois lamellés-croisés. Le tout s'apparente à un énorme arbre et présente d'excellentes propriétés isolantes. Les éléments en bois d'épicéa ont été façonnés à Lahr, en Forêt-Noire, ce qui en fait un véritable projet de la zone «DACH» (Allemagne, Autriche, Suisse). Pour le bardage, on a utilisé des planches de bois bon marché.

Une construction durable et zéro déchet

Les murs ne sont cependant pas tout à fait ordinaires. Erwin Thoma, fondateur de la société Thoma-Holz, est une référence de la construction en bois massif. On trouve ses constructions 100% bois dans le monde entier, notamment en raison de leur durabilité et de l'absence de substances nocives. Aucun additif n'est utilisé, les panneaux étant reliés entre eux à l'aide de chevilles en bois au lieu d'être collés, comme c'est généralement le cas. Le bois ne subit aucun traitement ignifuge. On renonce également à l'utilisation de tout isolant plastique ou de laine de verre, compte tenu du fait que les panneaux sont peu susceptibles de bouger. Le bois est capable d'absorber l'humidité, de manière à rendre un système d'aération inutile.

Erwin Thoma a longtemps fait figure d'original dans le milieu. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont «Le langage secret des arbres» et ne jure que par le bois lunaire, coupé en hiver, en lune descendante. Il se réfère ainsi à une connaissance ancestrale des montagnards. Pour de nombreux architectes et ingénieurs en bâtiment, cela va néanmoins un tantinet trop loin.

Test de protection incendie approuvé

Plusieurs tests ont en tous cas démontré que les éléments en bois massif de Thoma-Holz, brevetés «Holz100» (100% bois), étaient hautement résistants, notamment au feu. Le mur en bois massif non traité a résisté à une température de 1000 degrés pendant trois heures avant de s'écrouler. Un excellent résultat.

Il a également obtenu des résultats étonnamment bons dans les tests de conduction thermique. Cela dit, une maison sans chauffage reste quelque chose d'exceptionnel, même pour la société Thoma-Holz, pour qui «elle fait figure de modèle».

Maximum trois jours d'intempéries

Sascha Schär et Regula Trachsel ont scrupuleusement observé l'orientation du soleil pendant un an, afin de positionner au mieux les ouvertures. Tout l'art réside dans le fait que les fenêtres puissent emmagasiner un maximum de chaleur en hiver, sans pour autant créer une surchauffe des pièces en été. «Là où ça se complique, c'est par temps nuageux en hiver, ce qui est rarement le cas dans la région», explique encore Sascha Schär.

On n'a, en moyenne, que trois jours d'intempéries d'affilée, ce qui est supportable pour la maison. Pour le reste, chaque détail a été minutieusement pensé. La couleur foncée des sols en torchis et l'épaisseur des murs et des sols permettent de stocker la chaleur en hiver et de maintenir une température constante en été. Tout est une question d'inertie. Celle-ci dépend, à son tour, de la masse. Plus les murs et les sols sont épais, plus la température restera constante. À en croire Sascha Schär et Regula Trachsel, celle-ci n'est encore jamais descendue au-dessous de 18°C ni montée à plus de 25°C.

Ton opinion