Actualisé 21.02.2014 à 13:40

NeuchâtelUne majorité des commerces dans l'illégalité

Les mineurs ne rencontrent guère de difficultés à se procurer des boissons alcoolisées à Neuchâtel. Un achat-test effectué en 2013 révèle que 58% des points de vente ont remis de l'alcool à des jeunes de moins de 16 ans.

Les résultats dévoilés vendredi par la Ville de Neuchâtel sont très largement au-dessus de la moyenne nationale qui se situait à 28,8% en 2012. Les autorités du chef-lieu cantonal avaient pourtant mené une première campagne et adressé des courriers aux détenteurs de patentes.

Deux séries d'achats-tests ont été menées auprès de plus de la moitié des détenteurs de patentes. Les établissements visés étaient des restaurants, des snacks, des bars, des buvettes, des salons de jeux, des kiosques, des détaillants, des supermarchés mais aussi des manifestations comme des foires commerciales et des festivals.

Plan d'action

Pour éviter que ces mauvais résultats ne se répètent au cours des prochaines années, le Conseil communal va lancer une stratégie reposant notamment sur une campagne de sensibilisation auprès des responsables des points de vente et sur la répression après des contrôles inopinés.

Un achat-test consiste à envoyer des jeunes âgés de 13 ans et demi à 15 ans et demi dans des lieux qui vendent de l'alcool avec pour mission d'acheter de la bière ou du vin et de vérifier la réaction des vendeurs ou des serveurs. En cas de vente d'alcool, le vendeur est rendu attentif au fait qu'il n'a pas respecté la loi. Mais il ne s'expose pas à une sanction pénale. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!