Ils avaient insulté sa fille: Une maman flic fait coffrer trois élèves
Actualisé

Ils avaient insulté sa filleUne maman flic fait coffrer trois élèves

Trois lycéens marseillais ont été arrêtés de façon musclée après avoir insulté une camarade... dont la mère est commandante de police. Les parents dénoncent un abus.

par
duf

Ce ne sont pas moins de douze agents de police qui ont déboulé comme la cavalerie dans le lycée français Antonin-Artaud, sis dans le XIIIe arrondissement de Marseille, pour appréhender trois jeunes élèves à l'origine d'une dispute, relate le site RTL.fr.

Leur crime? Avoir insulté une autre élève de première année. Oui mais voilà, la demoiselle en question n'est autre que la fille de la commandante de police de la localité du Plan-de-Cuques, au nord-est de la cité phocéenne.

L'intervention musclée des gendarmes, arrivés sur les lieux une demi-heure après les faits, qui remontent au 26 mars dernier, fait grincer des dents. Les parents d'élèves de l'établissement et le syndicat des enseignants dénoncent un «abus de pouvoir policier».

Menottés, fouillés, fichés...

Selon ce même syndicat, les étudiants ont subi «fouille au corps, interrogatoire, fichage, menottes aux poignets», ainsi que «prise d'empreintes, d'ADN, anthropométriques, puis ont été transférés au commissariat marseillais de Bonneveine pour être à nouveau fouillés, fichés, interrogés, et enfin relâchés à 18h».

Les parents des lycéens arrêtés ont rédigé une lettre au préfet, à l'Inspection générale de la police nationale. Ils ont également été reçus par le directeur départemental de la sécurité publique vendredi dernier, qui leur a promis d'ouvrir une enquête interne sur cette affaire.

Il faut en outre savoir que le commissariat de Plan-de-Cuques est intervenu dans un périmètre qui n'entre pas dans sa juridiction, puisque le lycée Artaud dépend de la commune de Marseille.

Ton opinion