Argentine: Une mamie abat son cambrioleur
Actualisé

ArgentineUne mamie abat son cambrioleur

Une Argentine de 77 ans a tué d'un tir de revolver un des deux voleurs qui s'étaient introduits dans sa maison de Rosario. La justice a retenu la légitime défense.

Mamie Irma ne se laisse pas faire.

Mamie Irma ne se laisse pas faire.

Irma, veuve depuis quatre ans, a été brusquement réveillée lundi matin par un bruit de vitres brisées. Vivant seule à Rosario, troisième ville d'Argentine, elle a été prise de panique. Elle s'est mise à chercher le revolver de son mari, dont elle ne s'était jamais servie.

«Un des (ndlr: cambrioleurs) m'a dit: «Espèce de pute, pourquoi tu prends pas ton flingue?» Je lui ai répondu: «Ah, tu veux du flingue? Tiens!» Et j'ai tiré. Il a fait quelques pas et il est tombé», a raconté la dame de 77 ans à une chaîne de télévision.

D'après la police, la retraitée a tiré deux fois à l'aveugle. La première balle s'est logée dans un mur et la seconde a atteint le cambrioleur à l'épaule droite. Il est décédé de ses blessures à l'hôpital. Le voleur n'était pas armé. Son complice est parvenu à s'enfuir.

La vieille dame n'a pas été placée en détention pour ce meurtre car le procureur a estimé qu'elle était en état de légitime défense.

Par crainte de représailles, dans une ville agitée par les violences claniques et les règlements de comptes liés au trafic de drogue, la maison d'Irma est désormais sous surveillance policière. (afp)

Ton opinion