Actualisé 29.01.2011 à 09:38

Disparition de Laetitia

Une marche blanche en son honneur

A la demande de la famille, un lieu de recueillement et de témoignages sera ouvert à l'ancienne chapelle de l'hôpital de Pornic à partir de 11 heures et pendant plusieurs jours.

Alors que les enquêteurs recherchent toujours le corps de Laetitia, la mairie de Pornic inaugure samedi un "lieu de recueillement" et les proches organisent une marche blanche à la mémoire de jeune fille disparue dans la nuit du 18 au 19 janvier.

"Toutes celles et ceux qui voudraient manifester leurs témoignages de solidarité" pourront déposer "une fleur pour Laetitia", selon la mairie qui a également prévu un registre.

Dans l'après-midi, à 14H00 à la mairie de la Bernerie-en-Retz, débutera une marche blanche organisée par la famille d'accueil de Laetitia. Dimanche, sa famille biologique a aussi prévu une marche à Nantes.

Le corps reste introuvable

Cette jeune fille sans histoire qui vivait avec sa soeur jumelle et sa famille d'accueil dans un pavillon de Pornic, a disparu après avoir quitté son service dans un hôtel restaurant de la Bernerie, le 18 janvier à 22H00. Elle a ensuite été vue à plusieurs reprises en compagnie du principal suspect, Tony Meilhon, avant qu'au petit matin du 19 janvier on retrouve son scooter accidenté et ses chaussures, à quelques dizaines de mètres de leur domicile.

Tony Meilhon, mis en examen pour enlèvement suivi de mort, a affirmé lors de sa garde à vue avoir tué Laetitia accidentellement, mais sans dire où était le corps, restant "muré dans son silence".

Des versions contradictoires

Alors que les enquêteurs ratissent le terrain, les pires scénarios sont envisagés, avec plusieurs versions contradictoires.

Ainsi, selon une information d'Europe 1, un témoin a assuré que M. Meilhon lui aurait indiqué, le 19 janvier, qu'il avait tué un homme et l'avait découpé pour dissimuler son corps. Les enquêteurs étudient ce scénario parmi d'autres, selon une source judiciaire.

Selon d'autres informations d'Europe 1 et le Parisien, des restes d'effets personnels de Laetitia et d'objets tranchants auraient été trouvés calcinés, dans le jardin de la maison où a été interpellé M. Meilhon, à Arthon-en-Retz. Cependant, du côté des enquêteurs, on affirme qu'il s'agit là d'extrapolations: à ce stade, aucun de ces objets ne peut être reliés directement à Laetitia ou au drame, comme l'ont confié trois sources proches de l'enquête à l'AFP.

La semaine dernière, lors de sa garde à vue, le suspect aurait déclaré, selon RTL, avoir jeté le corps dans la Loire, mais les recherches n'ont rien donné.

Alors que l'affaire a relancé le débat sur le suivi judiciaire et la récidive, le président Nicolas Sarkozy a prévu de recevoir la famille de Laetitia lundi. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!