Actualisé 04.05.2020 à 13:28

Corée du Nord

Une marque sur le poignet de Kim intrigue les experts

Les spéculations vont bon train à propos de l’état de santé du dirigeant nord-coréen, revenu sur le devant de la scène le 1er mai après trois semaines d’absence.

de
joc/ats
D’où vient cette marque sur le poignet du dirigeant?

D’où vient cette marque sur le poignet du dirigeant?

Pourquoi Kim Jong-un s’est-il absenté aussi longtemps? La question continue de tarauder la communauté internationale, et la soudaine réapparition du dirigeant le 1er mai n’a pas mis fin aux spéculations. Les questions concernant l’état de santé de Kim avaient commencé à se multiplier depuis son absence remarquée aux célébrations du 15 avril. Cette journée est pourtant la plus importante du calendrier politique nord-coréen, car tout le pays commémore la naissance du fondateur du régime, Kim Il-sung, le grand-père de l’actuel dirigeant.

Toutes sortes de rumeurs avaient alors commencé à circuler concernant son état de santé. La Corée du Sud et les États-Unis avaient, à plusieurs reprises, déclaré n’avoir aucune information. Kim a finalement refait son apparition le vendredi 1er mai, lors de l’inauguration d’une usine à Sunchon, au nord de Pyongyang. La télévision d’État a montré le dictateur marchant, souriant largement et fumant une cigarette. Pourtant, un détail sur le corps du dirigeant intrigue les experts: une marque sur son poignet.

Experts divisés

Cette particularité n’était pas visible lors de la dernière sortie publique de Kim, le 11 avril. Interrogés par NK News, une agence de presse américaine spécialiste de la Corée du Nord, des experts médicaux pensent que cette marque pourrait être le signe d’une opération de chirurgie cardiovasculaire. Selon un médecin américain, il pourrait s’agir d’une «ponction de l’artère radiale droite» datant d'«environ une semaine». Il ajoute cependant qu’il est difficile de l’affirmer en ne se basant que sur ces images.

Jason H. Wasfy, professeur assistant à la Harvard Medical School, balaie pour sa part cette thèse, estimant que l’emplacement de la marque ne correspond pas à une telle procédure. Selon le «Corriere della Sera», D’autres experts évoquent un prélèvement de sang, une injection ou un traitement clinique. Autre élément intrigant: Kim a peu marché devant les caméras et sa jambe gauche semblait raide. Il a été vu dans une voiturette de golf, un engin qu’il avait déjà utilisé en 2014, lorsqu’il était réapparu après une opération à la cheville.

Aucune opération, selon Séoul

Dimanche pourtant, un haut responsable sud-coréen a déclaré que Kim Jong-un n’avait pas subi d’intervention chirurgicale. «Le président Kim n’aurait pas été opéré», a affirmé ce haut responsable du bureau de la présidence sud-coréenne qui n’a pas été identifié, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. «Les médias ont fait des spéculations concernant une intervention (subie par) M. Kim, en évoquant un changement dans sa manière de marcher», a rappelé ce responsable. Selon lui, Séoul possède suffisamment d’éléments pour en conclure que ce n’est pas le cas.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!