Short-track: Une médaillée olympique défend son entraîneur
Actualisé

Short-trackUne médaillée olympique défend son entraîneur

Lana Gehring, a assuré que les accusations portées par d'autres membres de l'équipe des Etats-Unis contre l'entraîneur Chun Jae-su, suspendu, étaient fausses.

Chun Jae-su est accusé de violences physiques et verbales sur ses athlètes.

Chun Jae-su est accusé de violences physiques et verbales sur ses athlètes.

Elle a co-signé un communiqué de soutien au coach sud-coréen suspendu à titre provisoire à la suite de plaintes de 19 patineurs qui l'accusent de violences, physiques et verbales.

«Nous n'avons jamais été témoins de violences, physiques, sexuelles, verbales ou psychologiques (...) Tout entraîneur au niveau olympique a de grosses attentes et pousse ses athlètes à donner le maximum», ont indiqué les neuf patineurs (Gehring et huit autres membres de l'équipe) qui soutiennent le Sud-Coréen et demandent son maintien en vue des JO 2014 de Sotchi.

Une enquête interne est en cours alors que Chun est accusé par des patineurs, dont cinq médailles olympiques 2010 mais pas la star Apollo Ohno, d'avoir frappé l'un d'entre eux après l'avoir plaqué contre un mur, de leur avoir jeté des bouteilles et des chaises et d'avoir qualifié certaines patineuses de «grasses» et de «dégoûtantes».

Agé de 43 ans, Chun entraîne l'équipe des Etats-Unis depuis 2007, après un passage au Canada (2006-07). Il a également entraîné l'équipe de Corée du Sud, nation-référence du short-track. (ats)

Ton opinion