Mel B : Une menteuse droguée et alcoolique, selon son ex
Actualisé

Mel B Une menteuse droguée et alcoolique, selon son ex

Stephen Belafonte accuse son ancienne épouse d'avoir menti à son sujet. Il n'y aurait jamais eu de violences conjugales entre eux.

par
Ludovic Jaccard

La guerre n'est pas près de se terminer entre Mel B et son ex-mari Stephen Belafonte. Outré que son ex-femme lui interdise de revoir sa belle-fille qu'il a élevée, Angel, 10 ans, que la Spice Girl a eue avec Eddie Murphy, Belafonte a fait appel à la justice afin d'obtenir un droit de visite.

Dans son dossier déposé à la justice, dont TMZ rapporte le contenu, l'homme accuse la chanteuse britannique de 42 ans d'avoir menti à son sujet pour l'empêcher d'approcher Angel. Selon lui, il n'y aurait jamais eu de violences conjugales entre eux. Hospitalisée en 2014 pour des blessures au visage, Mel B avait raconté qu'elle avait été frappée par son époux. Or, Belafonte assure qu'il n'en est rien. C'est à cause de son addiction à la drogue et à l'alcool que la star se serait blessée en chutant contre une porte. D'après ses dires, Mel B serait tellement accro qu'il lui arriverait souvent d'être «ivre en pleine journée et de se cogner contre les murs». Quand son ex-femme se retrouve dans cet état, il lui arriverait même de «baisser ses pantalons pour essayer d'uriner sur le canapé du salon, devant les enfants», raconte Belafonte, qui a eu une fille, Madison, 6 ans, avec Mel B.

Le producteur de cinéma est aussi revenu sur d'autres accusations de Mel B à son encontre: elle avait dit qu'il l'avait forcée à participer à des plans à trois. Une fois de plus, Belafonte nie tout en bloc. Il détiendrait des vidéos sur lesquelles Mel B apparaît très enthousiaste à l'idée de partager son mari avec une autre femme. «C'est hot! J'aime ça», aurait-elle dit face à la caméra. Soucieux de l'état de santé de Mel B, Belafonte aurait contacté le médecin de la star pour lui demander «d'arrêter de lui délivrer des médicaments, afin qu'elle ne finisse pas comme Michael Jackson». Reste à savoir si ses nouvelles déclarations sauront convaincre la justice...

Ton opinion