Actualisé

Procès à Bellinzone (TI)Une mère aurait incité son fils à tuer

Le procès de trois personnes qui auraient aidé un Serbe de 16 ans à tuer son beau-père en juillet 2011 a débuté mardi devant la Cour d'assises de Bellinzone. Les accusés sont la mère du jeune homme, le vendeur de l'arme du crime et un ami.

Le 6 juillet, tard le soir, la police avait découvert le corps d'un Tessinois de 46 ans dans un appartement à Bellinzone. Le mort avait été coupé en plusieurs morceaux. La police avait arrêté le jeune homme, qui a avoué peu après les faits.

La police avait été alertée par un ami du meurtrier présumé. Ce dernier aurait été sollicité pour éliminer le cadavre. Le corps gisait depuis plusieurs jours dans un appartement.

Ce procès se penchera en particulier sur le rôle de la mère, soupçonnée d'avoir poussé son fils mineur à tuer son beau-père. Cette ressortissante serbe est en outre accusée de malversation et de violation à la loi sur les étrangers. Absente à l'étranger au moment du meurtre, elle a été arrêtée le 1er septembre.

Un Portugais domicilié au Tessin comparaît lui pour complicité de meurtre. Selon le Ministère public tessinois, il aurait vendu au jeune homme une hache alors qu'il avait connaissance de ses projets. Il aurait aussi aidé le jeune à se procurer du matériel qui aurait dû servir à faire disparaître le corps.

Le troisième prévenu est l'ami du jeune Serbe qui a averti la police. La justice doit décider si cet homme de 29 ans a encouragé l'adolescent. Le procès doit durer au minimum deux jours. La date de l'énoncé du verdict n'est pas connue. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!