Suède: Une mère et ses 5 filles meurent dans un incendie

Actualisé

SuèdeUne mère et ses 5 filles meurent dans un incendie

Une Somalienne de 42 ans et cinq de ses filles âgées de 1 à 16 ans ont péri dans l'incendie d'un immeuble d'une banlieue de Stockholm dans la nuit de samedi à dimanche.

La sixième fille de la famille se trouve à l'hôpital dans un état jugé critique et une huitième personne, elle aussi hospitalisée, souffre de blessures légères, selon un bilan actualisé annoncé dimanche après-midi.

L'incendie s'est déclaré vers 22 heures samedi au rez-de-chaussée d'un immeuble d'habitation à Rinkeby, une banlieue populaire à une quinzaine de kilomètres à l'ouest du centre de Stockholm, et s'est rapidement propagé.

Les victimes, bloquées dans les étages, ont été intoxiquées par les fumées en tentant de fuir l'incendie, a indiqué un porte-parole de la police.

«Le feu a pris dans un appartement du rez-de-chaussée et les fumées se sont répandues dans l'immeuble, ce qui a été la cause des décès», a expliqué à l'AFP Jens Wismar, de la cellule d'information de la police de Stockholm.

La police a démenti dimanche après-midi une information donnée par plusieurs médias suédois, citant des témoins, selon laquelle des victimes auraient péri coincées dans l'ascenseur du bâtiment. Les secours ont précisé lors d'une conférence de presse que les corps sans vie avaient été retrouvés dans les escaliers.

L'origine du sinistre, qui a entraîné l'évacuation d'une vingtaine de personnes par d'importants moyens de secours, n'a pas encore été déterminée, mais la police écarte la piste criminelle.

«La police a entendu des témoins et des locataires de l'immeuble. Il n'y a pour l'instant pas de soupçon d'acte volontaire, mais au contraire d'une négligence dangereuse», a déclaré une porte-parole de la police, Karin Solberg, selon l'agence TT.

En grande partie bâtie à la fin des années 60, Rinkeby, une des banlieues les plus modestes de Stockholm, abrite une importante communauté immigrée. Plus de 60% des habitants sont nés hors de Suède, et près de 90% de la population est d'origine étrangère, selon les statistiques de la commune.

Le drame est le plus meurtrier en Suède depuis 1998, lorsqu'un incendie lors d'une fête improvisée dans un local à Göteborg (sud-ouest) avait fait 63 morts. (afp)

Ton opinion