Actualisé 17.05.2016 à 19:08

«Julieta»Une mère privée de sa fille

Dans son 20e long métrage, Pedro Almodovar explore les liens familiaux et la perte d'un être cher.

von
Marine Guillain

Julieta, la cinquantaine, est sur le point de quitter Madrid avec son ami pour s'établir au Portugal. Mais elle croise par hasard Bea, l'amie d'enfance de sa fille Antia. Cette rencontre va chambouler ses projets. Bea a justement revu Antia une semaine plus tôt. Le regard de Julieta à cette annonce laisse présager un passé lourd de drames... Cette femme dans la souffrance n'a en fait pas revu depuis des années sa fille, qui a disparu sans laisser de traces. Pourquoi?

C'est là toute l'histoire de «Julieta». Le puzzle se constitue à travers de longs flash-back. La Julieta de 25 ans a les traits d'Adriana Ugarte, puis elle prend ceux d'Emma Suarez à partir de 40 ans (Pedro Almodovar n'a pas confiance dans le maquillage pour faire vieillir). Le cinéaste pose la première pièce du puzzle avec la rencontre entre les ­parents d'Antia dans un train, juste avant le suicide d'un ­passager. Vont suivre une succession de pertes, une culpabilité enfouie, la détresse d'une épouse puis d'une mère, dues à l'abandon.

Sans gros ­artifices ni rebondissements, mais d'une sobriété qui tient éveillé, l'intrigue attise la curiosité et touche par son humanité. Le thème cher à Almodovar de cette force insondable qui nous pousse à quitter les personnes que nous aimons ne semble pas près d'être épuisé. Le film a reçu un accueil mitigé en Espagne. A voir si le public cannois sera plus clément avec ce 20e long métrage du réalisateur, en compétition pour la Palme d'or.

«Julieta» De Pedro Almodovar. Avec Emma Suarez, Adriana Ugarte.

«Julieta» De Pedro Almodovar. Avec Emma Suarez, Adriana Ugarte.

Sortie le mercredi 18 mai 2016. ***

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!