Actualisé

SuisseUne méthode pour lutter contre le «littering»

Le parrainage d'espaces publics permet de contrer efficacement le dépôt sauvage de déchets.

Keystone/Archives/Photo d'illustration

Lorsqu'une personne ou un groupe d'individus est responsable de maintenir la propreté d'une place, d'un préau ou d'un chemin, ce site reste propre, observent l'EPF Zurich et la Communauté d'intérêts IGSU dans une étude commune publiée mercredi.

Les parrains prennent soin régulièrement du lieu dont ils ont la responsabilité. La propreté même de ce site réduit également le risque que des passants y laissent traîner leurs déchets, écrit la Communauté d'intérêt pour un monde propre (IGSU).

Peu coûteux, le principe du parrainage de sites est donc efficace, observe l'étude mandatée par l'Office fédéral de l'environnement. Il est appliqué en Suisse et à l'étranger dans le cadre de différents projets.

A Illnau-Effretikon (ZH), de nombreux particuliers, associations, écoles et entreprises participent depuis 2006 à un projet de ce type. Dans le canton de Bâle-Ville, des classes sont récompensées pour le nettoyage hebdomadaire du périmètre de leurs écoles. L'office cantonal de l'environnement leur finance, par exemple, des nouveaux paniers de basketball dans leur cour d'école.

Pour promouvoir le parrainage de sites, l'IGSU a publié des recommandations visant à guider les communes, écoles, associations et entreprises dans la mise en oeuvre de ce principe. «Nous misons sur des mesures qui ont fait leurs preuves et cherchons en permanence de nouvelles voies pour lutter contre le 'littering'», écrit la directrice de l'IGSU Nora Steimer. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!