Italie: Une ministre accusée d'avoir fait un salut fasciste
Actualisé

ItalieUne ministre accusée d'avoir fait un salut fasciste

Une vidéo montre la ministre italienne du Tourisme, une ancienne reine de beauté, en train de faire ce qui semble être un salut fasciste.

Cette alliée proche de Silvio Berlusconi, ministre du Tourisme depuis seulement quelques semaines, s'est déclarée «stupéfaite» par les accusations. «Je n'ai jamais fait ou pensé faire un geste qui soit une apologie du fascisme, quelque chose pour lequel je n'ai jamais montré la moindre indulgence, encore moins de sympathie», s'est défendue Mme Brambilla. «Et pourquoi aurais-je fait en public un geste aussi méprisable peu de temps après être devenue ministre?»

La vidéo a été diffusée sur le site Web du quotidien La Repubblica. Elle a été tournée alors que Mme Brambilla assistait à une cérémonie en l'honneur d'un carabinieri tué à Lecco (nord) au début du mois, selon le journal.

Sur les images, on voit la ministre écouter l'hymne national italien, le bras droit replié sur la poitrine. A la fin de l'hymne, elle tend son bras dans un geste qui ressemble au salut jadis utilisé par les partisans du dictateur fasciste Benito Mussolini. Mme Brambilla rétorque qu'elle ne faisait que saluer la foule.

Démission requise

Des députés de l'opposition de centre gauche ont appelé à sa démission, estimant que son geste constituait une apologie du fascisme. Ce geste «révèle une dérive culturelle et institutionnelle dangereuse et troublante», a jugé Michele Bordo, du Parti démocrate. «Nous attendons la démission de Mme Brambilla et une condamnation claire du geste de la ministre» de la part du président du Conseil, Silvio Berlusconi. (ap)

Ton opinion