Clip de l’Ensemble Symphonique de Neuchâtel: Une mise en images insolite de Stravinsky
Publié

Clip de l’Ensemble Symphonique de NeuchâtelUne mise en images insolite de Stravinsky

L’Ensemble Symphonique de Neuchâtel a réalisé une surprenante et innovante vidéo de «La danse sacrale» du compositeur russe.

L’Ensemble Symphonique Neuchâtel fait fort avec sa vidéo de «La danse sacrale» du «Sacre du printemps» de Stravinsky. Le collectif neuchâtelois Supermafia, qui a notamment oeuvré durant plusieurs années aux côtés de Kadebostany et FlexFab, a inventé un dispositif, sous forme d’écrans, qui réagit selon ce que jouent les musiciens. Chaque son produit une lumière différente. Prodigieux! «C’est une fresque mosaïquée de 91 musiciens qui représente la disposition classique d’un orchestre lors d’un concert. Elle a été virtuellement construite, déconstruite et dérangée, ce qui a donné lieu à un clip intemporel mêlant patrimoine orchestral séculaire avec art graphique contemporain et minimaliste», s’est félicité l’Ensemble Symphonique de Neuchâtel dans son communiqué.

Le tournage a eu lieu durant cinq jours, fin novembre 2020, à la Case à Chocs à Neuchâtel après douze jours de préparation. Trente-quatre musiciens (qui venaient tour à tour enregistrer), un chef d’orchestre, un ingénieur du son et deux membres de Supermafia étaient sur les lieux. Ils ont enregistré 55 heures d’images qui ont ensuite nécessité 385 heures de post-production pour obtenir le résultat final.

(fec)

Ton opinion