Actualisé 22.04.2008 à 04:25

Une montre divise le temps par dix

Idée géniale ou
simple gadget? L'heure
divisée en cent divides
est lancée.

L'horloger David Chanson met en vente sur internet une montre dotée de deux systèmes de mesure du temps: l'heure traditionnelle à 60 minutes, et le système décimal dans lequel le jour compte deux fois 10 périodes, divisées en 100 divides (division décimale). Sur un même cadran, l'aiguille des heures, plus longue, indique le temps en heures et en divides. Malgré son prix, 590 fr., ce garde-temps s'adresse aux jeunes. Quel intérêt? «Pour additionner des temps partiels, c'est moins compliqué», confie David Chanson. Avec son père, l'architecte Albert Chanson, il a breveté son invention, qui date de 1999, et a éveillé l'intérêt de Swatch qui, il y a quelques années, avait divisé la journée en 400 beats pour synchroniser les échanges sur Internet. Sans succès.

En fait, ce type de montres comparatives n'est pas nouveau.«La Révolution française a tenté d'imposer un jour de dix périodes de 2 h 40' chacune, note Jean-Michel Piguet, conservateur adjoint au Musée international de l'horlogerie, à La Chaux-de-Fonds. Cela n'a pas duré.» A la fin du XIXe, une autre tentative a échoué. «Le vieux système dodécadécimal vient de la Mésopotamie et de l'ancienne Egypte, mais il n'est pas très pratique, confie Jean-Michel Piguet. Le système décimal est plus simple. Il s'imposera peut-être à l'avenir.»

Giuseppe Melillo

Etranges horloges

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!