Actualisé 22.02.2014 à 09:06

Sotchi 2014 - Dopage

«Une négligence», selon la délégation allemande

Le chef de mission de la délégation allemande à Sotchi a estimé samedi que l'affaire de dopage qui a conduit à l'exclusion d'Evi Sachenbacher-Stehle relevait plus de la négligence que de la volonté de se doper.

La biathlète allemande n'aurait pas eu de mauvaises intentions, selon sa fédération.

La biathlète allemande n'aurait pas eu de mauvaises intentions, selon sa fédération.

«Il n'y avait pas intention chez (Evi Sachenbacher-Stehle) de prendre une susbtance prohibée, elle ne savait pas qu'elle prenait quelque chose qui pouvait la soumettre à un contrôle antidopage positif», a expliqué M. Vesper lors d'une conférence de presse.

Sachenbacher-Stehle, 33 ans, a subi un contrôle positif à la méthylhexanamine, un stimulant qui proviendrait d'un complément alimentaire, lundi après la mass-start. Sachenbacher-Stehle, double championne olympique de ski de fond passée au biathlon en 2011, avait pris la 4e place. Selon M. Vesper, elle pourrait échapper à la suspension de deux ans généralement prononcée.

«Ce n'est pas nous qui donnons ces compléments alimentaires à nos athlètes, c'est une décision personnelle», a rappelé M. Vesper. «Les compléments alimentaires ne sont pas interdits, ce sont certaines substances qu'ils peuvent contenir qui sont prohibées. Mais nous sommes d'avis que les athlètes ne devraient pas prendre ce type de risque», a-t-il toutefois ajouté.

Domicile perquisitionné

Il a précisé que Sachenbacher-Stehle avait «pris cinq, six, sept compléments alimentaires différents» sur les conseils de son préparateur mental qui ne fait pas partie de l'encadrement allemand.

Le DOS a également indiqué que la police allemande avait perquisitionné le domicile bavarois d'Evi Sachenbacher-Stelhe.

Le centre d'entraînement de Ruhpolding où est basée l'athlète, a également été perquisitionné par la police suite à l'ouverture d'une enquête par la parquet de Munich. «Rien de suspect n'a été trouvé», a précisé M. Vesper.

Sachenbacher-Stehle a été immédiatement renvoyée en Allemagne et ses résultats de la mass-start et du relais mixte (4e), épreuve postérieure à son contrôle antidopage, seront annulés.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!