Edouard Philippe à Matignon: Une nomination «pas saine pour la démocratie»
Actualisé

Edouard Philippe à MatignonUne nomination «pas saine pour la démocratie»

Nouveau «bouleversement» pour le parti Les Républicains après la nomination d'un juppéiste au poste de Premier ministre. Mais la «droite tient», affirme mardi son secrétaire général.

Avec la nomination du juppéiste Edouard Philippe à Matignon, Bernard Accoyer a salué mardi sur France 2 «un coup de maître» du chef de l'Etat. «Ce qui se passe, tout cela est effectivement un bouleversement», a-t-il dit. «Mais la droite tient, a-t-il tenu à assurer, même si un certain nombre de nos amis peuvent se laisser tenter par l'appel du pouvoir.»

«Tout cela ne nous paraît pas sain pour la démocratie», a toutefois relevé le secrétaire général des Républicains, soulignant que «nous sommes dans le temps des législatives». «Il faut parler du projet et non pas des personnes, des ralliements ou des campagnes de recrutement, de reclassement.»

M. Accoyer a jugé qu'Edouard Philippe «s'est mis en dehors de notre famille politique, il a quitté lui-même notre mouvement». Il a indiqué que ce serait «très probablement» aussi le cas des personnalités LR qui pourraient être nommées ce mardi au gouvernement. «Il y a un bureau politique, nous en débattrons.» Pour les législatives de juin, «Monsieur le Premier ministre ne va pas défendre ses amis politiques, il va défendre nos adversaires, vous comprenez bien qu'il y a un problème», a-t-il ajouté. (ats)

Ton opinion