Suisse: Une nouvelle campagne vise le suicide des jeunes

Actualisé

SuisseUne nouvelle campagne vise le suicide des jeunes

De courtes vidéos sont au coeur de la campagne, lancée lundi par les CFF notamment, pour prévenir le suicide chez les jeunes. L'application «Shazam» est aussi utilisée.

Des passagers des CFF regardent les panneaux indicateurs de la gare CFF de Cornavin annonçant des retards et des suppressions de trains suite à un accident de personne.

Des passagers des CFF regardent les panneaux indicateurs de la gare CFF de Cornavin annonçant des retards et des suppressions de trains suite à un accident de personne.

Keystone/archives

Une campagne nationale de prévention du suicide chez les jeunes a été lancée lundi par les CFF et le canton de Zurich en coopération avec Pro Juventute. Elle montre comment les jeunes peuvent demander de l'aide si un ami ou une amie a des pensées suicidaires.

De courtes vidéos sont au coeur de cette campagne. On y voit cinq jeunes adultes témoigner de leur expérience. L'objectif est de donner le courage d'aborder le thème du suicide et de demander de l'aide, ont indiqué lundi les CFF, le service de promotion de la santé et de prévention du canton de Zurich et Pro Juventute.

Le plus important lorsque quelqu'un à des pensées suicidaires est de «solliciter le dialogue, favoriser l'écoute et demander de l'aide». Les jeunes prêts à aider les personnes concernées doivent aussi penser à demander de l'aide pour eux-mêmes, car aborder ce thème est «lourd et exigeant», soulignent les initiants de la campagne.

Par «Shazam»

Même si un jeune qui fait part de ses pensées suicidaires demande de garder le secret, il ne faut «en aucun cas se taire». Des personnes de confiance adultes peuvent proposer leur aide dans l'entourage privé, à l'école, auprès des services de conseil à la jeunesse ou du médecin de famille. Le service «conseils aide 147» de Pro Juventute offre aussi gratuitement et de manière confidentielle un soutien de conseillers professionnels.

Pour atteindre les jeunes, la campagne utilise l'application de reconnaissance musicale «Shazam». Il est ainsi possible de scanner les affiches de la campagne avec son téléphone portable et une courte vidéo s'ouvre avec le témoignage d'un jeune ayant apporté son aide à une autre personne.

«Parler peut sauver»

Cette nouvelle campagne de prévention du suicide chez les jeunes s'inscrit dans le cadre de celle lancée en septembre 2016 par les CFF et le canton de Zurich, en coopération notamment avec La Main Tendue. Portée par le slogan «parler peut sauver», son objectif est de prévenir les suicides de personnes qui décident de mettre fin à leurs jours en se jetant sous un train.

La nouvelle campagne des CFF et du canton de Zurich en coopération avec Pro Juventute est menée en partenariat avec la Fédération suisse des psychologues (FSP), les Syndicat du personnel des transports (SEV), la compagnie ferroviaire BLS et l'association stop suicide. (nxp/ats)

Suicidaire? Faites-vous aider!

«Chercher de l'aide n'est pas un aveu de faiblesse ! C'est un démarche courageuse et positive», affirme l'association Stopsuicide, dont la mission est de parler, faire parler, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.

N'hésitez pas à téléphoner, notamment aux structures suivantes : «La Main Tendue» (composer le 143), la «Ligne d'aide pour jeunes» (composer le 147), «Malatavie Ligne Ados» (HUG - Children Action), 022 372 42 42.

(NewsXpress)

Ton opinion