Une nouvelle ère commence
Actualisé

Une nouvelle ère commence

BELFAST - Ian Paisley et Martin McGuinness prennent la tête d'un gouvernement historique en Irlande du Nord.

Neuf ans après l'accord de paix du Vendredi Saint, les ennemis jurés d'hier, le pasteur radical Ian Paisley et l'icône de l'IRA Martin McGuinness, ont pris mardi la tête d'un nouveau gouvernement de partage du pouvoir entre catholiques et protestants.

Le Premier ministre britannique Tony Blair et son homologue irlandais Bertie Ahern étaient arrivés en hélicoptère au siège du Parlement de Stormont à Belfast pour assister à ce moment historique pour lequel Londres et Dublin n'avaient pas ménagé leurs efforts.

L'Assemblée d'Irlande du Nord a désigné Ian Paisley comme Premier ministre. Quelques secondes plus tard, c'est Martin McGuinness qui prêtait à son tour le même serment comme vice-Premier ministre.

Le texte du serment promet la coopération avec les catholiques et le gouvernement de République d'Irlande, ce que Ian Paisley avait longtemps dénoncé comme une reddition, et le soutien à la police d'Irlande du Nord et aux tribunaux britanniques, ce que le Sinn Féin avait refusé pendant des décennies.

En arrivant au château de Stormont, le révérend Paisley, chef du Parti unioniste démocratique (DUP), avait souligné que l'Irlande du Nord s'engageait «sur une route qui nous ramènera à la paix et la prospérité». Arrivé séparément, Martin McGuinness, le numéro deux du Sinn Féin, la façade politique de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), annonçait un moment «d'histoire», «l'un des plus grands bonds en avant que ce processus ait vu en près de 15 ans».

(ap)

Ton opinion