Berne: Une nouvelle forme de skimming arrive en Suisse
Actualisé

BerneUne nouvelle forme de skimming arrive en Suisse

Les arnaqueurs à la carte de crédit débarquent avec une astuce encore inconnue en Suisse. Ils installent à l'intérieur du bancomat un petit appareil permettant de lire les cartes.

par
gux/ofu

Les voleurs ont trouvé un nouveau moyen pour déjouer les mesures de sécurité des bancomats suisses: ils enlèvent d'abord le cache qui se situe juste au-dessous de l'endroit où l'on introduit sa carte (voir diaporama). Ensuite, ils brûlent un trou à l'intérieur de la machine pour y installer un appareil permettant de lire les cartes bancaires. Pour finir, ils fixent de nouveau le petit cache en plastique. Leur dispositif est ainsi totalement dissimulé, a révélé lundi soir «10vor10». La police cantonale de Bâle-Campagne ainsi que les banques concernées ont confirmé les recherches effectuées par l'émission de la chaîne alémanique SF.

Quatre cas recensés

«Une fois leur dispositif installé, ils le cachent en recollant le bout enlevé préalablement. On ne sait pas encore avec quoi ils parviennent à brûler le trou dans le bancomat. Mais il est impossible pour le client de s'en apercevoir», explique Meinrad Stöcklin, de la police bâloise. «Il s'agit d'une toute nouvelle méthode qui atteint d'autres dimensions. Nous avons recensé quatre cas dans le canton de Bâle-Campagne», ajoute le porte-parole. Pour l'instant, les autres cantons ne sont pas concernés.

UBS et Raiffeisen touchés

Deux banques ont été victimes de cette arnaque à la carte. Le service de presse d'UBS confirme: «Nous avons découvert cette nouvelle méthode de skimming dans certains de nos automates. Nous avons pu les identifier rapidement.» La Raiffeisen, elle aussi, a affirmé avoir décelé des manipulations sur ses automates. Les cartes concernées ont immédiatement été bloquées.

Pour l'instant, les voleurs visent uniquement les bancomats NCR, relativement vieux. Leur fabricant, Paul Thuer, n'a pas voulu préciser combien d'automates avaient été touchés.

Ton opinion