Actualisé 03.12.2014 à 12:36

Fribourg

Une nouvelle gare pour la patinoire

Le public du HC Fribourg-Gottéron ainsi que tous les usagers des infrastructures sportives et commerciales du site de St-Léonard bénéficieront dès le 14 décembre d'une nouvelle gare.

Cette nouvelle halte est synonyme de nouveaux liens entre la Sarine et la Singine.

Cette nouvelle halte est synonyme de nouveaux liens entre la Sarine et la Singine.

Inaugurée mercredi, la halte Fribourg/Freiburg Poya offre une connexion idéale entre ce quartier, le reste de l'agglomération et le district de la Singine, indiquent les CFF.

La nouvelle halte qui entrera en service avec le nouvel horaire des CFF après huit mois de travaux constitue le coeur d'une interface de transport multimodale et performante. Elle fait partie intégrante de la ligne S1 reliant Fribourg à Thoune via Berne, qui verra s'arrêter quotidiennement près de 70 trains régionaux aux portes d'un site qui offre aussi des logements et des emplois, précisent les CFF.

Seuls les spectateurs se rendant individuellement aux matchs de hockey du HC Fribourg-Gottéron pourront utiliser cette nouvelle halte. Les trains spéciaux transportant les groupes de fans des équipes visiteuses continueront d'être acheminés à la gare principale de la ville pour des raisons de sécurité, a indiqué à l'ats une porte-parole des CFF.

L'objectif est en effet de pouvoir séparer les flux de supporters, a précisé Donatella del Vecchio. De la gare de Fribourg, les groupes de fans adverses seront transportés à la patinoire en bus.

Au coeur du RER

Cette halte est synonyme de nouveaux liens entre la Sarine et la Singine. Elle est également au coeur du principal projet de développement à long terme du RER Fribourg/Freiburg ayant pour objectif la création de liaisons cadencées à 15 minutes et directes entre Rosé et Guin, a relevé le conseiller d'Etat Maurice Ropraz, directeur cantonal de l'aménagement, de l'environnement et des constructions.

Cette mise en service prouve l'excellente collaboration entre les CFF, le canton de Fribourg et BLS, a renchéri Bernard Guillelmon, directeur de BLS. Le financement des 12,8 millions de francs qu'a coûté la halte Poya a d'ailleurs été assuré par plusieurs entités: les CFF à 35%, le canton et l'agglomération de Fribourg à raison de 30% chacun. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!