Allemagne - Une nouvelle grève des conducteurs de trains se prépare
Publié

AllemagneUne nouvelle grève des conducteurs de trains se prépare

Pour continuer le mouvement social, le syndicat des conducteurs de train de la Deutsche Bahn appelle à nouveau à la grève, d’abord sur le transport de marchandises puis sur le trafic passager.

La mobilisation, qui vise à peser sur les négociations salariales en cours, doit débuter à 17h00 samedi sur le transport de marchandises avant d’être élargie pour 48 heures à l’ensemble du réseau lundi à 2h00 du matin, a indiqué le chef du syndicat GDL des conducteurs, Claus Weselsky, lors d’une conférence de presse.

La mobilisation, qui vise à peser sur les négociations salariales en cours, doit débuter à 17h00 samedi sur le transport de marchandises avant d’être élargie pour 48 heures à l’ensemble du réseau lundi à 2h00 du matin, a indiqué le chef du syndicat GDL des conducteurs, Claus Weselsky, lors d’une conférence de presse.

AFP

Le syndicat des conducteurs de trains de la Deutsche Bahn, l’opérateur public ferroviaire allemand, a appelé vendredi à une nouvelle grève, qui touchera le trafic passager lundi et mardi prochains, après un mouvement très suivi la semaine dernière.

La mobilisation, qui vise à peser sur les négociations salariales en cours, doit débuter à 17h00 samedi sur le transport de marchandises avant d’être élargie pour 48 heures à l’ensemble du réseau lundi à 2 h 00 du matin, a indiqué le chef du syndicat GDL des conducteurs, Claus Weselsky, lors d’une conférence de presse.

Une première grève la semaine dernière, lancée après un vote à 95% en faveur de la mobilisation parmi les membres de GDL, avait fortement perturbé le trafic dans l’ensemble du pays, bloquant de nombreux voyageurs. Au total, seulement 25% des trains longue distance avaient circulé le 11 août, tandis qu’à Berlin, les transports en commun avaient été également très perturbés.

Échec des négociations salariales

«Plus de 9000 employés» avaient participé à cette grève, selon GDL. L’origine du mouvement social est l’échec de négociations salariales sur la prochaine convention collective entre la direction et le syndicat, notamment en ce qui concerne les augmentations de salaire.

Les conducteurs dénoncent également une baisse de 50 euros par mois de leurs pensions de retraite complémentaire. L’attitude de la Deutsche Bahn «entraîne directement l’immobilisation des trains», a lancé M. Weselsky, accusant le groupe public de ne pas avoir «changé de posture» dans les négociations.

Dans un communiqué, la direction de la Deutsche Bahn «déplore» les grèves annoncées, qui représentent «une charge complètement inutile pour les passagers et les clients du fret». Si l’opérateur «fera tout pour limiter l’impact» du mouvement social, «il faut prévoir des perturbations», ajoute le groupe sans plus de précision.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires