Agriculture: Une nouvelle maladie menace tomates, poivrons et piments en Suisse
Publié

AgricultureUne nouvelle maladie menace tomates, poivrons et piments en Suisse

Un virus est surveillé de près dans les cultures suisses, depuis la détection d’un premier cas l’année dernière. Jusqu’à 100% des récoltes peuvent être détruites.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Pixabay

Son nom complet est «le virus du fruit rugueux brun de la tomate» et représente une nouvelle menace pour l’agriculture suisse, en particulier pour les tomates, les piments et les poivrons, met en garde, mardi, Agroscope. Le centre de compétence de la Confédération joue un rôle clé dans la lutte contre cet organisme nuisible détecté pour la première fois en 2021 en Suisse. Il peut détruire des cultures entières (lire encadré).

Pour prévenir au mieux sa propagation, un nouveau groupe de recherche a été formé pour analyser les échantillons de plantes envoyés au moyen d’un test PCR. En cas de résultat positif, des mesures drastiques sont nécessaires pour empêcher toute propagation et limiter les dégâts: récemment, une livraison de 6000 jeunes plants a dû être entièrement détruite à l’aéroport de Zurich.

1000 contrôles cette année

Le cas décrit ci-dessus n’est plus un cas isolé, déplore Agroscope, dans un communiqué. Avec le développement du commerce mondial de semences et de plants, les nouveaux ravageurs augmentent en Suisse. En 2022, Agroscope a pour l’instant analysé trois lots d’importation, dont deux se sont révélés positifs.

Cette année, jusqu’à 1000 contrôles aléatoires sont prévus, par exemple dans les exploitations de production de tomates, de piments et de poivrons ainsi que dans les pépinières ou jardineries. L’eau de drainage des serres est également analysée à la recherche du virus du fruit rugueux brun de la tomate.

Très contagieux et résistant

(Comm/jba)

Ton opinion

3 commentaires