Une nouvelle méthode pour compter les lynx en Suisse

Actualisé

Une nouvelle méthode pour compter les lynx en Suisse

On saura peut-être bientôt combien de chats sauvages s'ébattent en Suisse: une nouvelle méthode, basée sur l'odorat des félins, très sensibles à la valériane, a été présentée vendredi par le Wildpark Langenberg de Langnau am Albis (ZH).

Elle sera testée à Bâle-Campagne.

Les chats sauvages ne sont pas faciles à identifier, a expliqué vendredi devant les médias le biologiste Darius Weber. Seule une mesure du crâne permet d'exclure avec certitude qu'il ne s'agit pas d'un chat domestique. C'est la raison pour laquelle aucune statistique fiable n'existe sur la population des chats sauvages en Suisse, dont on sait seulement qu'ils sont nombreux dans le Jura.

Darius Weber et le Wildpark Langenberg se sont inspirés de la sagesse des anciens, alliée à l'électronique moderne et aux procédés de génétique légale pour mettre au point une nouvelle méthode de pistage du félin.

Analyses génétiques

Les chats sauvages étant très sensibles à la valériane, le biologiste a eu l'idée de placer des lattes imprégnées de teinture de valériane sur des passages qu'ils pourraient emprunter. Attiré, le félin vient se frotter à la latte, la lèche et la mord, laissant des poils derrière lui.

Les crins sont ensuite analysés génétiquement pour connaître son propriétaire, chat sauvage ou chat domestique. La méthode a déjà été appliquée avec succès, a précisé Darius Weber. Il manque cependant une expérience pratique à large échelle.

Les biologistes ont déterminé une surface de 61 kilomètres carrés sur laquelle deux lattes à la valériane seront installées par kilomètre carré. Leur utilisation sera contrôlée pendant un an.

Onze sociétés de chasseurs, soit toutes celles de la région concernées, ont assuré les chercheurs de leur collaboration. Le chat sauvage n'est pas un animal intéressant pour la chasse, a précisé Darius Weber. S'ils se révèlent probants, les résultats pourront servir de base à un monitoring national. (ats)

Ton opinion