Genève: Une oeuvre pour égayer la zone de trams à Cornavin
Actualisé

GenèveUne oeuvre pour égayer la zone de trams à Cornavin

Une oeuvre lumineuse du Genevois John M Armleder a été inaugurée samedi à un passage sous-voies de la gare de Cornavin où circulent plusieurs trams.

1 / 11
Une oeuvre lumineuse du Genevois John M Armleder a été inaugurée samedi à un passage sous-voies de la gare de Cornavin où circulent plusieurs trams.

Une oeuvre lumineuse du Genevois John M Armleder a été inaugurée samedi à un passage sous-voies de la gare de Cornavin où circulent plusieurs trams.

Keystone/Martial Trezzini
Elle constituera la première vision de Genève pour de nombreux visiteurs qui arriveront de Suisse ou de l'étranger.

Elle constituera la première vision de Genève pour de nombreux visiteurs qui arriveront de Suisse ou de l'étranger.

Keystone/Martial Trezzini
Figure centrale de l'art contemporain à Genève, John M Armleder a été désigné pour porter ce cinquième projet sur les six qui doivent égayer la ligne 14 du tram. M. Armleder a recouru à des éléments lumineux pour rendre ce site plus accueillant.

Figure centrale de l'art contemporain à Genève, John M Armleder a été désigné pour porter ce cinquième projet sur les six qui doivent égayer la ligne 14 du tram. M. Armleder a recouru à des éléments lumineux pour rendre ce site plus accueillant.

Keystone/Martial Trezzini

Elle constituera la première vision de Genève pour de nombreux visiteurs qui arriveront de Suisse ou de l'étranger. Figure centrale de l'art contemporain à Genève, John M Armleder a été désigné pour porter ce cinquième projet sur les six qui doivent égayer la ligne 14 du tram. M. Armleder a recouru à des éléments lumineux pour rendre ce site plus accueillant.

Un choix alimenté par «la situation de passage sous voies», explique-t-il. Son oeuvre est divisée en trois parties. Du côté de la rue, plusieurs cercles de néons blancs annoncent l'entrée du passage.

Dans la grande trémie qui donne sur les quais, des lignes de LEDS de deux blancs différents renforcent la luminosité. Un dispositif auquel s'ajoutent ensuite les surfaces verticales du passage qui ont été dorées.

Coproduction entre le Canton et la Ville

Le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz et le Maire de Genève Sami Kanaan ont salué un succès dans la coproduction entre les fonds d'art contemporain de leurs collectivités. «Un moment important» pour faire venir l'art «à la rencontre du public», a renchéri le second. Cette zone «deviendra certainement une oeuvre emblématique dans l'espace public, puisqu'elle est d'un artiste genevois reconnu dans le monde entier».

Plus largement, le projet art&tram, piloté par le Canton, rassemble plusieurs communes genevoises traversées par la ligne 14. Il doit contribuer à faire le lien entre la ville de Genève et d'autres collectivités. Il constitue «une première» en terme de collaboration entre le Canton et les communes, de par le nombre d'acteurs publics mais aussi privés, estime M. Apothéloz.

La commande publique doit être considérée dans un contexte plus étendu que l'ajout d'une simple oeuvre, a ajouté le chef du Département de la cohésion sociale (DCS). Elle doit contribuer au développement du patrimoine dans les espaces publics. L'ancien président de l'Association des communes genevoises (ACG) fait de l'accès à la culture «un élément-clé» de la cohésion sociale. (20 minutes/ats)

Ton opinion