Actualisé 22.02.2020 à 09:43

DopageUne opération de police aux Mondiaux de biathlon

L'hôtel des Russes a été perquistionné à Antholz-Anterselva. Dans le viseur: Alexander Loginov, vainqueur du sprint samedi passé.

La police a investi l'hôtel Bagni di Salomone d'Anterselva, où loge l'équipe de Russie pendant les Mondiaux de biathlon.

La police a investi l'hôtel Bagni di Salomone d'Anterselva, où loge l'équipe de Russie pendant les Mondiaux de biathlon.

AFP

Une opération de police judiciaire liée à des soupçons de dopage a eu lieu samedi matin à l'hôtel hébergeant les athlètes russes aux Mondiaux de biathlon d'Antholz-Anterselva (Italie), a confirmé à l'AFP un porte-parole des carabinieri.

«Cette opération a été demandée par le parquet de Bolzano. Le délit présumé répond à l'article 586 bis du code pénal (ndlr: utilisation ou administration de produits dopants). Deux personnes sont concernées, tous les deux de nationalité russe, un athlète et son préparateur», a déclaré ce porte-parole.

Selon un journaliste de l'AFP présent sur place, l'opération de police à l'hôtel Bagni di Salomone d'Anterselva a pris fin. Selon l'agence de presse russe Interfax, citant le président de la fédération russe de biathlon, Vladimir Drachev, l'athlète est Alexander Loginov, qui a remporté l'épreuve de sprint des Mondiaux 2020 samedi passé.

Loginov, 28 ans, a purgé entre 2014 et 2016 une suspension de deux ans pour dopage à l'EPO et son sacre à Anterselva, où il a également remporté la médaille de bronze de la poursuite, avait suscité un malaise parmi les biathlètes.

Forfait pour le relais de ce samedi?

«La police est venue à notre hôtel à 5h50 (...) et l'opération était liée au fait que l'entraîneur en chef de l'équipe de Russie (Alexander) Kasperovich a utilisé l'accréditation d'une autre personne», a expliqué Vladimir Drachev. «La police a fouillé ses affaires pendant une heure et demie et en a emmené certaines avec elle», a poursuivi le patron du biathlon russe, qui a dû se rendre ensuite au poste de police avec l'entraîneur en chef.

De son côté, Loginov a indiqué à la chaîne de télévision Match TV que la police était rentrée dans la chambre qu'il partageait avec son équipier Evgeniy Garanichev. «Les policiers se sont intéressés uniquement à mes affaires», a-t-il indiqué.

Loginov devait initialement prendre part au relais 4 x 7,5 km des Mondiaux 2020, programmé ce samedi à 14h45. Sa participation pourrait être remise en cause selon l'entraîneur de l'équipe masculine Sergei Belozerov, cité par l'agence Tass. «Je me demande si la police, après avoir saisi son portable et son téléphone, ne dise qu'elle a besoin d'informations complémentaires et ne lui demande de ne pas participer à la course», a-t-il expliqué.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!