Vatican: Une opération médiatique pour les canonisations
Actualisé

VaticanUne opération médiatique pour les canonisations

Le Vatican a lancé une vaste opération sur les réseaux sociaux, pour informer les foules attendues à Rome à l'occasion des canonisations de Jean Paul II et Jean XXIII le 27 avril.

La mairie de Rome a évoqué la présence de cinq millions de fidèles. Interrogé lors d'une conférence de presse lundi sur les chiffres, le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi, n'a pas confirmé ces chiffres. Si l'on compte que la place Saint-Pierre et la via della Conciliazione seront bondées, «on obtiendra déjà un bon chiffre» de plusieurs centaines de milliers de fidèles, a-t-il prudemment dit.

Afin d'informer et de préparer les pèlerins et de dialoguer avec eux sur des questions allant de la logistique à la spiritualité, le Vatican a ouvert des comptes sur des sites et portails. Ils portent les noms des deux papes associés, pour rappeler que «le chemin du Concile» Vatican II (1962/65) qui a ouvert l'Eglise au monde moderne, passe de Jean XXIII (1958-1963) à Jean Paul II (1978-2005).

Outre le site officiel www.2papisanti.org, il y aura notamment des pages «2popesaints» sur facebook, twitter, Instagram et YouTube. «Un fil rouge relie les deux papes, leur foi», a expliqué le cardinal vicaire de Rome, Agostino Vallini. Dès la veille au soir, une «nuit blanche de prière» sera organisée en sept langues dans onze églises.

Présence possible de Benoît XVI

Le père Lombardi n'a pas exclu que le pape émérite Benoît XVI puisse être présent sur la place Saint-Pierre pour les canonisations célébrées par son successeur François. Joseph Ratzinger avait été un des plus proches collaborateurs de Jean Paul II en tant que préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF).

Jean XXIII est très populaire en Italie, où il est affectueusement surnomé «Il Papa Buono» (le «bon pape»). De nombreux Transalpins devraient donc faire le déplacement, même pour la seule journée du dimanche 27 avril. On attend aussi des centaines de milliers de pèlerins de divers pays d'Europe, en particulier de Pologne. De nombreux hôtels et gîtes de la ville affichent déjà complets. (afp)

Ton opinion