Actualisé 15.08.2017 à 22:27

Saint-GallUne paonne esseulée sème la zizanie à Wartau

Depuis quelques semaines, un volatile hante la commune de Wartau et divise les habitants. Certains voudraient qu'on le chasse, d'autres qu'il soit adopté.

par
and/jbm
1 / 10
«Mon Dieu que ce son est horrible!» a pensé une témoin la première fois quelle a entendu une paonne pousser son fameux cri qui ressemble à «Léon!»

«Mon Dieu que ce son est horrible!» a pensé une témoin la première fois quelle a entendu une paonne pousser son fameux cri qui ressemble à «Léon!»

Lecteur reporter/Marlen Thoma
Malgré tout, elle a ses fans.

Malgré tout, elle a ses fans.

Lecteur reporter/Marlen Thoma
L'oiseau a été baptisé «Lessie».

L'oiseau a été baptisé «Lessie».

Lecteur reporter/Marlen Thoma

«Mon Dieu que ce son est horrible!» a pensé une promeneuse la première fois qu'elle a entendu une paonne pousser son fameux cri qui ressemble à «Léon!». Voici un mois que «le paon fanfaron de Wartau», comme l'a surnommé la radio FM1 Today - tandis que les habitants l'ont baptisé «Lessie» -, provoque la colère de tout le quartier de Trübbach dans la commune de Wartau. L'animal a élu domicile dans le coin sans qu'on sache d'où il vient. Désormais, deux camps se sont formés: ceux qui l'apprécient et ceux qui l'exècrent.

Un phénomène rare

«Je sais qu'il provoque des nuisances, mais je peux m'en accommoder. Je trouve cet oiseau tout simplement génial», avoue un habitant, tout comme une famille dont la mère déclare: «Il est hyperrare de voir un tel animal de si près. J'ai essayé de le nourrir, mais sans succès jusqu'à présent.»

D'autres résidents du quartier sont moins heureux, principalement à cause des déjections que la paonne laisse sur les toits ainsi que dans les jardins. Mais le pire, ce sont ses cris. «Chaque matin à six heures tapantes, l'oiseau pousse son cri strident…»

Les autorités s'en mêlent

Matthias Vetsch, préposé à la protection des animaux à la commune de Wartau, suit cette affaire de près. «Je me suis rendu sur place et j'ai parlé avec des habitants. J'ai même reçu une confidence d'une personne qui m'a dit que quelqu'un avait jeté des cailloux sur la paonne. Ce qui est totalement interdit.»

Difficile à capturer

Les résidents du coin ont tenté à de nombreuses reprises de réagir et de faire partir le squatter. Mais toutes les tentatives pour capturer l'oiseau se sont avérées vaines. «Un paon est une bête extrêmement timide et très rapide dans ses réactions. Dès qu'ils se sentent en danger, ils filent dans un arbre ou vont se réfugier sur un toit», commente Andrea Wellenzohn, président de la Société protectrice des animaux de Wartau.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!