Valais: Une parapentiste s'offre une sacrée frayeur
Actualisé

ValaisUne parapentiste s'offre une sacrée frayeur

Une femme de 48 ans a raté son atterrissage en parapente et s'est accrochée à une ligne électrique. Elle en est sortie indemne, mais le courant a dû être interrompu.

par
Mirko Martino

Une parapentiste a joué à se faire peur mercredi matin. Elle effectuait un vol depuis Champoussin, dans le domaine skiable des Portes du Soleil, jusqu'à Val d'Illiez (VS). Aux environs de 11h, alors que la femme de 48 ans s'apprêtait à atterrir, elle n'a pu éviter d'accrocher son parapente à une ligne électrique toute proche.

«Ce n'est pas la première fois qu'elle effectue ce trajet», précise Jean-Philippe Jaton, patron de Fly Away, une école de parapente locale. L'expert a assisté à la scène, depuis le sol, en compagnie du fils de la pilote. «Je ne comprends pas pourquoi elle a fait un "tout droit", souligne-t-il. Quand j'ai vu sa trajectoire, je lui ai dit dix fois par radio de prendre à droite. Elle était comme tétanisée.»

Alertée, la police intercommunale des Dents du Midi s'est rapidement rendue sur les lieux, suivie d'un camion des pompiers et de sa grande échelle. «Nous avons fait couper le courant électrique le temps de décrocher la parapentiste, explique un représentant des forces de l'ordre. Cela a duré un peu plus d'une demi-heure.» Cette interruption a eu des conséquences jusqu'à Champéry, où le téléphérique qui mène à la Croix de Culet et aux pistes de ski est resté à l'arrêt.

Plus de peur que de mal pour la parapentiste, qui n'a pas été blessée lors de sa mésaventure. Elle s'est néanmoins rendue à l'hôpital pour effectuer un contrôle de routine. «C'est heureusement un incident plutôt rare, rassure Jean-Philippe Jaton. La dernière fois que j'ai assisté à la même scène, c'était en 1990, il y a 25 ans.»

Ton opinion