Santé: «Une partie des cabinets vont fermer le 1er avril»
Actualisé

Santé«Une partie des cabinets vont fermer le 1er avril»

Comme dans les cantons de Vaud et de Genève, une partie des médecins généralistes jurassiens vont débrayer.

par
Laurent Antonioli

Le 24 mars, les médécins généralistes vaudois et genevois devraient fermer leur cabinet. Cette action de protestation dans le bassin lémanique fait suite à différentes décisions prises par le conseiller fédéral Pascal Couchepin pour réduire les coûts de la santé (diminution des tarifs d'analyse en laboratoire notamment).

Ce mouvement fait-il des émules dans d'autres cantons? Apparemment oui. Selon le Dr François Héritier, président de la Société suisse de médecine génrale, le mouvement pourrait être très suivi dans le Jura. «Les échos que j'ai sont très bons et une partie des cabinets vont fermer ce jour-là.» Une marche sera aussi organisée. «Les mesures prises par Pascal Couchepin vont continuer à démotiver la relève, précise-t-il.

Pour preuve, dans ma région de Delémont, en douze ans, un seul médécin généraliste a pris ses fonctions.»

Du côté du canton de Neuchâtel, l'idée de grève ne séduit pas. «Je ne suis pas pour. Les patients ne doivent pas être pris en otage. De plus, je ne suis pas sûr qu'un tel mouvement sers suivi par tout le monde», explique le Dr Pierre-Yves Bilat, président de la société médicale du canton.

Son homologue valaisan, le Dr Marc-Henri Gauchat, va dans le même sens. «Je privilégie une meilleure communication de nos revendications auprès du public, des médias et des politiques.»

Ton opinion