Chili: Une partie des feux de forêts maîtrisés
Actualisé

ChiliUne partie des feux de forêts maîtrisés

Depuis plus d'une semaine, le Chili luttait contre les incendies de forêts. Les feux les plus importants sont désormais maîtrisés.

1 / 22
Les feux qui ravagent une partie du Chili étaient maîtrisés et la situation semblait sous contrôle ce lundi 30 janvier. Plus de 500 pompiers et experts sont venus de France, d'Argentine, du Venezuela ou encore d'Espagne pour aider les pompiers et les secours chiliens.

Les feux qui ravagent une partie du Chili étaient maîtrisés et la situation semblait sous contrôle ce lundi 30 janvier. Plus de 500 pompiers et experts sont venus de France, d'Argentine, du Venezuela ou encore d'Espagne pour aider les pompiers et les secours chiliens.

Keystone
Les flammes se sont propagées depuis un peu plus d'une semaine dans sept régions du centre et du sud du Chili, faisant au moins 10 morts. (27 janvier 2016)

Les flammes se sont propagées depuis un peu plus d'une semaine dans sept régions du centre et du sud du Chili, faisant au moins 10 morts. (27 janvier 2016)

Keystone
Le bilan est désormais de sept morts. (26 janvier 2017)

Le bilan est désormais de sept morts. (26 janvier 2017)

Keystone

La catastrophe a suscité une mobilisation internationale. Onze personnes ont perdu la vie dans les flammes.

Dans la région de O'Higgins (centre), l'une des plus affectées, «la situation est calme et nous n'avons plus de feux de forêts particulièrement importants», a expliqué lors d'une conférence de presse Aaron Cavieres, directeur de la Corporation nationale des forêts (Conaf).

Cela marque «un grand changement, car depuis cette région jusqu'au nord (du pays) nous avons la situation sous contrôle avec quelques petits foyers», a-t-il ajouté.

Ces dernières heures, le plus gros foyer demeurait autour de la commune de Portezuelo, dans la région de Biobio (sud), où l'avancée des flammes a obligé à procéder des évacuations préventives.

Le Chili a reçu lundi l'aide supplémentaire d'un avion bombardier d'eau russe, qui s'est joint à la mobilisation internationale déjà sur place, avec deux appareils similaires fournis par les Etats-Unis et le Brésil, et plus de 500 pompiers et experts venus de France, d'Argentine, du Venezuela ou encore d'Espagne.

43 personnes arrêtées

Selon la Conaf, plus de 1000 habitations et près de 380'000 hectares ont été détruits par le feu, qui a coûté la vie à onze personnes.

Michelle Bachelet, qui a qualifié les incendies de «pire désastre forestier» de l'histoire du pays, avait annoncé dimanche l'arrestation de 43 personnes, soupçonnées d'être à l'origine des sinistres.

Plus de 11'000 personnes (pompiers, policiers, soldats...) sont à pied d'oeuvre pour combattre les feux qui frappent en particulier des localités rurales, où vivent pour l'essentiel des agriculteurs et des éleveurs. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion