Basketball: Le vilain geste de Dillon Brooks sur Gary Payton II
Publié

BasketballLe vilain geste de Dillon Brooks sur Gary Payton II

Le joueur des Warriors a été exclu du match après moins de 4 minutes de jeu pour avoir blessé son adversaire des Grizzlies. Memphis s’est imposé grâce à Ja Morant.

Gary Payton II se tord de douleur: il a le coude gauche fracturé.

Gary Payton II se tord de douleur: il a le coude gauche fracturé.

AFP

Ja Morant, le «Spider-Man» de Memphis, a écœuré Golden State avec 47 points, pour permettre aux Grizzlies d’égaliser à une victoire partout dans leur demi-finale de Conférence Ouest, Boston en ayant fait de même à l’Est, avec autorité contre Milwaukee, mardi, en play-off de NBA.

C’est une performance exceptionnelle qu’a réussi Morant (également 8 rbds, 8 passes), nullement affecté deux jours après son double-pas manqué qui avait coûté la victoire à son équipe. Cette fois, il a tissé des toiles dans tous les sens et fait mouche à chaque fois dans le money-time, dans le trafic comme derrière l’arc, inscrivant les quinze derniers points de son équipe dans les quatre dernières minutes.

Ja Morant hurle sa joie après la victoire.

Ja Morant hurle sa joie après la victoire.

AFP

«J’ai beaucoup pensé à cette défaite et au fait que j’avais manqué l’action décisive. Aujourd’hui, il fallait cette victoire. J’ai pris sur moi pour aller la chercher. Une équipe comme Golden State n’est jamais hors du coup, il a fallu garder notre pied sur l’accélérateur et jouer à fond pendant les 48 minutes», a commenté le phénomène, tout simplement insaisissable.

Fracture du coude de Gary Payton II

Et il a fallu ce déchaînement des enfers pour faire plier les Warriors qui ont été dignes de leur surnom (106-101).  Car leur soirée a commencé comme un calvaire. Gary Payton II a été victime d’une fracture du coude gauche, après une faute dangereuse de Dillon Brooks, aussitôt exclu, avant que Draymond Green ne se fasse poser des points de suture au niveau de la paupière droite. Le tout après seulement quatre minutes de jeu.

«Je ne sais pas si c’était intentionnel mais c’était sale. Le basket en play-off est censé être physique, tout le monde se bat. Mais il y a un code dans cette ligue que les joueurs suivent et selon lequel vous ne mettez jamais en danger la carrière d’un gars, en le fauchant en plein vol, avec un coup de massue sur la tête, pour au final lui fracturer le coude. Dillon Brooks a brisé ce code», a asséné Steve Kerr après le match.

Affectés, ses joueurs se sont démenés à l’image de Stephen Curry (27 pts, 9 rbds, 8 passes), mais ils ont péché par maladresse à longue distance (18,4%), les «splash brothers» Curry/Klay Thompson/Jordan Poole faisant des petits «plouf» (6/29 à eux trois).

Antetokounmpo bien limité

A l’Est, 48 heures après avoir été débordé par la puissance de Milwaukee au TD Garden (101-89), Boston a réussi à inverser le rapport de force (109-86), porté par ses «Jay-Jay», Jaylen Brown et Jayson Tatum, auteur de 49 points à eux deux.

Une réponse résultant d’abord d’un efficace ajustement sur le plan défensif, pour enquiquiner au maximum Giannis Antetokounmpo et limiter son impact offensif.

Cela a fonctionné à merveille lors de la première période, puisque le «Greek Freak» (le monstre grec) est rentré au vestiaire avec seulement 5 points dans la musette, plombé par un famélique 2/12 aux tirs. Et Boston de compter 25 unités d’avance (65-40), match déjà plié.

Les résultats

NBA. Demi-finales de Conférence. Matches de mardi.

Conférence Est

Boston – Milwaukee 109–86. 1-1 dans la série.

Conférence Ouest

Memphis – Golden State 106–101. 1-1 dans la série.

Les séries se disputent au meilleur des sept matches.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire