Actualisé 28.02.2012 à 14:38

Mobile World CongressUne petite Romande au milieu des grandes

Active dans la téléphonie sur Internet, la start-up romande Voxtrot tient un stand au salon du mobile pour accroître sa notoriété.

de
L. Favre/M. Annese, Barcelone

Au Mobile World Congress, il y a des acteurs majeurs de la téléphonie comme Samsung qui ont les moyens de monter un stand entièrement dédié à un produit, en l'occurrence le Galaxy Note qui fête le grand retour du stylet sur les mobiles.

Mais il y a aussi des start-up comme Voxtrot, une société lausannoise qui tente, avec un stand de moins de 20 mètres carré, de se démarquer des 1400 autres exposants. «Quand nous sommes arrivés sur le site, il y avait presque autant de monde pour monter les stands que de visiteurs le jour d'ouverture du salon!», raconte son patron Paul-Frédéric Viès.

Voxtrot est là pour se faire connaître. La société propose de passer des coups de téléphones gratuits via Internet, par les réseaux mobiles des opérateurs et le wi-fi notamment, sur les mobiles équipés d'Android. A la différence de Skype, l'application tourne en arrière-plan de l'appareil, ne nécessitant pas de la relancer à chaque appel. «Contrairement à nos concurrents, nous avons développé un produit spécialement pour les mobiles, sans créer de "téléphone dans le téléphone". Son intégration est inégalée», argumente Paul-Frédéric Viès.

Voxtrot s'appuie sur une équipe de développeurs en Inde qui travaille notamment sur la compression des données et la qualité technique de la communication. Au bord de la faillite il y a quelque mois, la société s'est donné les moyens financiers de se relancer. Elle va tenter de rentabiliser son investissement à Barcelone dans les prochains mois. «Mon intuition est que cela en vaut la peine», lance Paul-Frédéric Viès. Ce dernier espère d'ici la fin de l'année toucher 1 million de membres, des «Voxtrotters», avec notamment la prochaine publication d'une application pour l'iOS d'Apple.

Retrouvez le site de Voxtrot

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!