Peine de mort: Une pharma ne veut pas que son produit tue
Actualisé

Peine de mortUne pharma ne veut pas que son produit tue

Les Etats-Unis utilisent notamment un anesthésiant provenant d'une entreprise bâloise pour exécuter leurs condamnés à mort. La pharma s'offusque.

Les Etats-Unis utilisent un anesthésiant, notamment vétérinaire, pour exécuter les prisonniers.

Les Etats-Unis utilisent un anesthésiant, notamment vétérinaire, pour exécuter les prisonniers.

L'entreprise pharmaceutique Naari, sise à Bâle, exige de l'Etat américain du Nebraska la restitution d'un anesthésiant qu'il utilise pour l'application de la peine de mort.

Dans une lettre aux autorités, Prithi Kochgar, directeur de l'entreprise, indique que cette dernière refuse que ses produits soient employés pour exécuter des condamnés. Il précise avoir remis son médicament à un intermédiaire à des fins d'utilisation médicale en Zambie. En lieu et place, cet intermédiaire aurait vendu le produit aux Etats-Unis.

(ats/ap)

Ton opinion