Actualisé 04.02.2011 à 12:46

ParisUne place portera le nom du Tunisien immolé

Le maire de Paris Bertrand Delanoë veut renommer un lieu parisien du nom du jeune tunisien dont l'immolation a provoqué le début des manifestations contre Ben Ali.

Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a annoncé vendredi son intention de donner à un lieu parisien le nom de «Mohamed Bouazizi» pour «rendre hommage» au jeune Tunisien dont l'immolation a déclenché la vague de manifestations ayant abouti à la chute du régime Ben Ali.

«Lors du Conseil de Paris des 7 et 8 février, sur proposition des élus des groupes communistes et Europe écologie-Les Verts, Bertrand Delanoë proposera aux conseillers de Paris de rendre hommage à Mohamed Bouazizi en donnant son nom à un lieu parisien», a annoncé la mairie de Paris dans un communiqué.

Paris, son maire et ses élus «souhaitent saluer la mémoire du jeune homme qui s'est immolé le 17 décembre 2010 en signe de protestation contre la situation désespérée dans laquelle lui, sa famille et ses compatriotes se trouvaient face à la corruption et la répression des autorités tunisiennes», ajoute la mairie.

Mort des suites de ses blessures le 4 janvier, Mohamed Bouazizi est, selon M. Delanoë, une «figure emblématique qui, par son acte de résistance, symbolise le combat des Tunisiens pour la démocratie, la justice et la liberté».

Le maire de Paris a par ailleurs reçu mercredi le ministre tunisien des Affaires étrangères Ahmed Ounaïs et le secrétaire général du Forum démocratique pour le travail et les libertés (FDTL) Mustapha Ben Jaafar. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!