Genève: Une plainte pour violation du secret de fonction
Actualisé

GenèveUne plainte pour violation du secret de fonction

Le DIP a déposé une plainte à la suite des révélations dans les médias sur des affaires d'abus sexuels au collège de Saussure.

Le département de l'instruction publique (DIP) genevois est dirigé par Anne Emery-Torracinta.

Le département de l'instruction publique (DIP) genevois est dirigé par Anne Emery-Torracinta.

Keystone

A Genève, une plainte pénale contre X pour violation du secret de fonction a été déposée par le Département de l'instruction publique. Cette action en justice intervient dans la foulée de révélations de la RTS et de la «Tribune de Genève» au sujet d'affaires d'abus sexuels au collège de Saussure.

Le dépôt de la plainte révélée vendredi soir par la RTS a été confirmée à l'ats Pierre-Antoine Preti, porte-parole du Département de l'instruction publique (DIP). Cette plainte contre X est une procédure relativement standard qui permet de se protéger des parties civiles, a-t-il précisé.

Cette plainte pénale vient clore une semaine agitée pour le DIP dirigé par la socialiste Anne Emery-Torracinta. Lundi, la magistrate expliquait ne pas pouvoir ouvrir - pour des raisons juridiques - d'enquête administrative suite aux témoignages anonymes de quatre ex-élèves de Tariq Ramadan qui l'accusaient d'abus sexuels.

Elle tenait une conférence de presse alors qu'elle avait reçu la veille une lettre signée par une quinzaine de personnalités genevoises qui accusaient le DIP d'«omerta institutionnelle» au sujet de ces affaires d'abus sexuels. Dans cette missive, ils demandaient précisément une enquête administrative.

Après avoir eu le temps de «lire tranquillement» cette lettre et d'«en prendre toute la mesure», comme l'a expliqué par la suite la conseillère d'Etat vendredi dans «Le Temps», elle a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête externe pour faire la lumière sur ce qui s'est passé autour de l'ex-enseignant Tariq Ramadan et au collège de Saussure.

Enfin jeudi, la RTS et la «Tribune de Genève» révélaient qu'une enquête administrative avait été ouverte récemment contre un professeur du collège de Saussure pour harcèlement sexuel. Le DIP a confirmé l'ouverture de cette enquête administrative sans donner de détails sur cette procédure en cours. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion