Actualisé 12.06.2011 à 14:56

Manifestations à BahreïnUne poétesse en prison pour un poème dissident

A Bahrein, une jeune poétesse de 20 ans a été condamnée à un an de prison pour avoir pris part à des manifestations contre la monarchie. Elle a été arrêtée après avoir récité un poème se moquant du roi.

La justice bahreïnie a condamné dimanche une poétesse chiite de 20 ans à un an de prison pour avoir pris part à des manifestations contre la monarchie sunnite au pouvoir, a-t-on appris auprès d'un proche.

Ayat al Kurmouzi a été arrêtée après avoir récité un poème moquant le roi Hamad ben Issa al Khalifa et réclamant son abdication, durant les manifestations de la majorité chiite qui ont ébranlé le royaume du Golfe en février et mars derniers.

Militants arrêtés

Mme Kurmouzi fait partie de 400 personnes, chiites pour la plupart, qui ont été renvoyés devant des tribunaux pour leur rôle dans le mouvement de contestation, selon le chiffre donné par le parti d'opposition chiite Wefaq.

Une cinquantaine d'entre elles ont déjà été condamnées. Les peines vont d'une brève période de détention à la peine capitale.

La Société des jeunes pour les droits de l'homme de Bahreïn a déclaré dimanche dans un communiqué qu'Ayat al Kurmouzi et d'autres prisonniers avaient été maltraités durant leur détention.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!