France: Une policière se suicide au poste avec son arme
Actualisé

FranceUne policière se suicide au poste avec son arme

Une agente de police s'est servie de son arme pour mettre fin à ses jours, lundi, à Saint-Nazaire dans l'ouest de la France.

La policière n'a laissé aucune lettre expliquant son geste. (Photo prétexte)

La policière n'a laissé aucune lettre expliquant son geste. (Photo prétexte)

AFP

Une policière de 52 ans, major de police, s'est suicidée lundi matin avec son arme de service au commissariat de Saint-Nazaire, a-t-on appris auprès de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Loire-Atlantique.

«Elle était en poste au commissariat de Saint-Nazaire et s'est suicidée avec son arme de service dans le commissariat», a indiqué la DDSP.

Dans un communiqué, la procureure de la République de Saint-Nazaire a précisé que la fonctionnaire de police s'était donné la mort à 9h.

«Cette fonctionnaire de police, major affectée à un poste d'encadrement au GSP (groupe de sécurité de proximité, NDLR), n'a laissé aucune lettre expliquant son geste», a indiqué la procureure Sylvie Canovas, précisant qu'une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de la mort et qu'une autopsie sera pratiquée mardi.

Il s'agit du second suicide de policier de l'année. En 2019, 59 agents ont mis fin à leurs jours, selon un décompte de la police, contre 35 en 2018. (nxp/afp)

Envies suicidaires? Faites-vous aider!

Selon Stopsuicide.ch, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont également disposées à aider.

(NewsXpress)

Ton opinion