Actualisé 15.05.2007 à 13:13

Une politicienne promet des fellations à qui le veut

BRUXELLES – «Je vous promets 40 000 pipes». Tel est l'engagement électoral de Tania Derveaux, candidate au Sénat en Belgique.

La responsable du parti NEE («non» en flamand) affirme qu'elle fera une fellation à toute personne qui en exprimera la demande sur son site Internet.

Le NEE est un mouvement protestataire qui s'est présenté pour les élections du mois de juin 2007 en Belgique. Son but est de donner une option de vote à tous ceux qui ne se reconnaissent pas ou plus dans les partis traditionnels. Il s'était déjà fait connaître en promettant de créer 400 000 nouveaux emplois, sa cheffe posant pour l'occasion nue sur une affiche.

Un chiffre totalement impossible à atteindre, qui se voulait une réponse aux promesses «irréalistes» des autres partis. A la suite de cette campagne nationale, relayée au niveau international par les médias, Tania Derveaux avait reçu des centaines de mails demandant 400 000 fellations. D'où l'idée: «Si cela peut nous faire de la pub, je suis prête à distribuer 40 000 pipes.» Et la responsable du NEE d'ajouter: «Selon mon agenda, cela me demandera 500 jours pour voyager autour du monde pour rendre visite à tous ceux qui se seront inscrits sur cette page. Ce qui représente l'équivalent de 80 fellations par jour. L'offre étant limitée, inscrivez-vous tant que vous en avez la possibilité.» Quant à ceux qui sont mariés ou timides, conclut Tania Derveaux, ils peuvent toujours recevoir leur fellation dans le monde virtuel de «Second Life».

(mam)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!