Coupe Davis: Une première journée catastrophique
Actualisé

Coupe DavisUne première journée catastrophique

La Suisse est menée 0-2 par les Etats-Unis lors du premier tour de Coupe Davis. A Fribourg, Wawrinka et Federer se sont inclinés face à Fish et Isner.

par
Grégory Beaud
Fribourg

Qui aurait bien pu imaginer pareil scénario au moment d'aborder ce vendredi de Coupe Davis? Personne ou presque. Menés 0-2 par les Américains, les Helvètes sont désormais dos au mur et doivent remporter les trois derniers matches pour atteindre les quarts de finale. Au moment d'affronter une équipe de double bâtie autour du numéro 1 mondial (Mike Bryan), la perspective a de quoi effrayer les plus téméraires des supporters à croix blanche.

Comment diable a-t-on pu en arriver là? Dans une première rencontre entre Stanislas Wawrinka et Mardy Fish, le Vaudois a mené 2 sets à 1 avant de se liquéfier. Battu au terme d'une rencontre marathon (9-7 au cinquième set), le droitier de Saint-Barthélemy relativisait: «Je suis surtout déçu à titre personnel. Mais en Coupe Davis, il faut gagner les trois points. Peu importe qui gagne et qui perd.» Au moment de cette phrase pleine de bon sens, Roger Federer était en train de dérouler face à John Isner. A 19h, la perspective de boucler cette première journée sur un score nul était clairement d'actualité.

Mais alors que tout semblait se dérouler sans anicroche, la mécanique de Roger Federer s'est quelque peu grippée. Serein sur sa mise en jeu durant le premier set, le Bâlois a concédé 7 (!) balles de break lors de cette deuxième manche. Immanquablement, John Isner en a convertie une. Face au géant de Greensboro, Roger Federer n'a pu que constater les dégâts. Un deuxième set perdu (3-6) et les deux hommes étaient embarqués dans une rencontre au long cours.

La troisième manche s'est déroulée comme trop souvent face à John Isner. Aucun des deux hommes n'est parvenu à prendre le service de son adversaire et le tie-break a tourné en faveur de l'Américain.

Frustrante, la rencontre a sombré dans le pathétique pour Roger Federer lors de la quatrième manche. Alors qu'il menait 0-40 sur le service de John Isner à 2-2, le Rhénan a concédé cinq points consécutifs. Sur son service suivant, l'ancien numéro un mondial a immédiatement été breaké. Comme trop souvent lors qu'une ribambelle d'opportunités sont galvaudés. Désabusé et avec sa tête des mauvais jours Roger Federer a ensuite «balancé» le match. Et c'est sur trois retours gagnants que John Isner a pu mettre un point final à cette rencontre et offrir le deuxième point à son équipe.

Samedi (14h), la Suisse abattra déjà l'une de ses dernières cartes face au double américain. Roger Federer et Stanislas Wawrinka auront de quoi se faire pardonner après une première journée aussi compliquée. Une qualification est-elle toujours possible? Oui. Probable? Sûrement pas.

Coupe Davis. Groupe mondial. 1er tour.

A Fribourg (terre battue/indoor). Suisse - Etats-Unis 0-2. Stanislas Wawrinka perd contre Mardy Fish 2-6 6-4 6-4 1-6 7-9. Roger Federer perd contre John Isner 6-4 3-6 6-7 (5/7) 2-6.

A Oviedo (terre battue/indoor). Espagne - Kazakhstan 2-0. Juan Carlos Ferrero bat Mikhail Kukushkin 6-1 4-6 7-6 (7/2) 4-6 6-4. Nicolas Almagro bat Andrey Golubev 6-3 4-6 6-1 6-1.

A Vienne (indoor). Autriche - Russie 2-0. Jürgen Melzer bat Igor Kunitsyn 6-2 6-7 (3/7) 6-4 3-6 6-1. Andreas Haider-Maurer bat Alex Jr. Bogomolov 6-1 6-4 6-7 (1/7) 6-2.

A Ostrava (indoor). République tchèque - Italie 1-0. Radek Stepanek bat Andreas Seppi 4-6 6-4 6-3 3-6 6-4.

A Nis (indoor). Serbie - Suède 2-0. Janko Tipsarevic bat Filip Prpic 6-3 6-3 6-4. Viktor Troicki bat Michael Ryderstedt 6-4 6-3 5-7 6-3.

A Hyogo (indoor). Japon - Croatie 1-1. Go Soeda bat Ivan Dodig 6-7 (3/7) 3-6 6-4 6-3 7-5. Kei Nishikori perd contre Ivo Karlovic 4-6 4-6 3-6.

A Bamberg (indoor). Allemagne - Argentine 0-2. Philipp Petzschner perd contre Juan Monaco 3-6 3-6 3-6. Florian Mayer perd contre David Nalbandian 6-2 0-6 1-6 6-7 (5/7).

Roger Federer:

Il a très bien joué. J'ai manqué quelques opportunités de plus que lui. Nous sommes menés 0-2, mais le point positif est que nous ne sommes pas encore éliminés. Il reste encore de l'espoir et nous allons nous y accrocher. Ai-je joué trop défensif? Je ne pense pas que ce soit ça le problème. Aurais-je dû me poster 1 mètre derrière la ligne et prendre les balles dans la tête? Nous devons désormais nous concentrer sur le double et si l'équipe a besoin de moi, je serai là.

Ton opinion