Athlétisme: Une «première» pour Lea Sprunger
Actualisé

AthlétismeUne «première» pour Lea Sprunger

Au meeting de Rome, jeudi, la Vaudoise disputera le premier «grand» 400 m plat de sa carrière en plein air.

Lea Sprunger.

Lea Sprunger.

Keystone

Avec quatre Suissesses en lice, le meeting de Ligue de diamant de Rome ce jeudi verra une participation helvétique particulièrement fournie à ce niveau. Nicole Büchler et Angelica Moser à la perche, Lea Sprunger sur 400 m et Mujinga Kambundji sur 100 m voudront se montrer à la hauteur du défi.

Toutes les quatre ont déjà passé les figures imposées, à savoir décrocher leur qualification pour les Mondiaux de Londres (4-13 août). Lea Sprunger disputera le 400 m haies en Angleterre, mais c'est bien sur le tour de piste sans obstacles qu'elle s'alignera dans la Ville éternelle. Il s'agira d'abord de réparer une anomalie: son record personnel en salle (51''46) est deux secondes plus rapide que sa meilleure marque en plein air (53''49). Il faut dire que ce deuxième chrono date d'une autre époque, soit 2014, une saison où elle privilégiait le sprint court. A Rome, la Nyonnaise disputera le premier «grand» 400 m plat de sa carrière en plein air.

Difficile de cerner son potentiel, mais ses récents 35''70 sur 300 m à Langenthal laissent envisager un chrono en deçà du record de Suisse d'Anita Protti (51''32)... La Vaudoise aura aussi une revanche à prendre. En mars, alors qu'elle partait favorite, elle avait perdu ses moyens en finale du 400 m des Européens en salle à Belgrade (5e). Elle retrouvera à Rome la médaillée d'or de ces Championnats, la Française Floria Gueï, extraordinaire finisseuse.

Lea Sprunger détient le moins bon temps des neuf engagées mais elle vaut bien mieux que ça. Elle est annoncée parfaitement remise de ses douleurs au tendon d'Achille qui l'avaient contrainte à renoncer eu 200 m de Zofingue le week-end dernier. Son coach Laurent Meuwly qualifie cette échéance romaine de «super-importante».

Perche de haut vol

Rassérénée par sa récente 2e place au meeting d'Athènes avec 4m60, Nicole Büchler pourra reprendre son ascension. La perchiste biennoise, après divers ennuis de santé, doit encore retrouver sa constance mais elle apparaît beaucoup plus solide mentalement que par le passé. Dans le sillage de la Grecque Ekaterini Stefanidi, championne olympique en titre, et de la médaillée d'argent de Rio Sandi Morris (USA), la Seelandaise pourra se profiler. La Zurichoise Angelica Moser, championne du monde juniors, entend de son côté continuer à s'affirmer parmi les grandes. Elle lorgne les 4m60.

Sur 100 m, Mujinga Kambundji est connue pour monter en régime au fil des semaines. Son début de saison (11''24) a été correct mais la Bernoise aura intérêt à accélérer jeudi face à des championnes comme la Néerlandaise Dafne Schippers ou l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou. Elle devra compter sur une bonne mise en action, son point fort.

Chez les hommes - sans Suisse cette fois -, l'attraction de ce «Golden Gala Pietro Mennea» sera l'affrontement entre le nouveau bolide américain Ronnie Baker et l'étoile française Jimmy Vicaut sur 100 m. Tous deux sont déjà passés sous les 10'' cette saison. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion