UBS: Une prime de bienvenue de 8,4 millions de francs
Actualisé

UBSUne prime de bienvenue de 8,4 millions de francs

UBS a versé un coquet «golden hello» à Oswald Grübel lors de sa prise de fonctions de directeur de la banque, en février dernier.

par
Grégoire Corthay

Il n'y a pas que le Real Madrid qui débourse des fortunes pour compléter son effectif. C'est aussi le cas d'UBS. La somme exacte du montant qu'elle a versé à Oswald Grübel (65 ans) lorsqu'elle l'a débauché de Credit Suisse, au début de cette année, ne sera connue qu'au printemps 2010, au moment de la publication du rapport annuel d'UBS.

Toutefois, un journaliste du Blick a mené l'enquête. Selon ses estimations, l'ancien dirigeant de Credit Suisse (de 2004 à 2007) aurait perçu «au moins 8,4 millions de francs» pour changer d'employeur. Il rappelle aussi qu'Oswald Grübel avait déclaré, le 1er mars, au moment de son transfert: «Des millions, je n'en ai pas besoin... je pourrais aussi travailler gratuitement.»

Invité de la Radio suisse romande jeudi matin, Patrick Odier, le nouveau président de l'Association suisse des banquiers, n'a «rien à dire sur le montant de ce transfert». Selon lui, au vu de la qualité du travail d'Oswald Grübel, «il n'y a pas de prix pour prendre les bonnes décisions».

Ton opinion