France: Une proche de Sarkozy inculpée de fraude
Actualisé

FranceUne proche de Sarkozy inculpée de fraude

Isabelle Balkany, épouse d'un baron de la droite française et proche de l'ancien président Nicolas Sarkozy, a été inculpée jeudi par des juges financiers qui enquêtent sur des faits présumés de blanchiment de fraude fiscale.

Isabelle Balkany est une proche de Nicolas Sarkozy.

Isabelle Balkany est une proche de Nicolas Sarkozy.

«Mme Balkany est mise en examen», pour des «questions fiscales et patrimoniales», a déclaré Me Grégoire Lafarge, précisant que sa cliente rentrait chez elle jeudi soir.

Mme Balkany est l'épouse de Patrick Balkany, figure de l'UMP, principal parti d'opposition de droite, et député-maire de Levallois-Perret (région parisienne).

UMP dans la tourmente

Cette inculpation survient alors que l'UMP est englué depuis plusieurs semaines dans différentes affaires, touchant notamment son président Jean-François Copé soupçonné de surfacturations au profit de proches.

Isabelle Balkany avait été placée en garde à vue mercredi, tout comme l'ancien directeur de cabinet de Patrick Balkany à la mairie de Levallois et intime du couple. Tous deux avaient été présentés jeudi après-midi à deux juges financiers.

M. Balkany, réélu maire en mars et dont l'épouse est aussi la première adjointe à la mairie, est quant à lui visé par une enquête pour «détournement de fonds publics». Il est soupçonné d'avoir utilisé un chauffeur de la mairie à des fins personnelles, notamment lors de vacances sur l'île antillaise de Saint-Martin.

Immunité parlementaire

De part son mandat de député, il bénéficie d'une immunité parlementaire, qui doit être levée avant toute mesure coercitive, comme une garde à vue ou un contrôle judiciaire accompagnant une mise en examen.

L'inculpation d'Isabelle Balkany «ne concerne pas son activité politique, elle ne concerne pas l'activité politique de son mari, elle ne concerne pas non plus la mairie de Levallois-Perret, elle ne concerne pas des entreprises, des marchés ou des travaux publics», a souligné Me Lafarge.

«Elle concerne exclusivement une problématique financière d'origine familiale strictement personnelle et ancienne de plus de 20 ans», a-t-il ajouté. (afp)

Ton opinion