Aisha de retour: Une promeneuse retrouve le lynx échappé de Juraparc
Actualisé

Aisha de retourUne promeneuse retrouve le lynx échappé de Juraparc

Le lynx Aisha, échappé de Juraparc à Vallorbe (VD) en septembre dernier, a été photographié par une promeneuse à la vallée de Joux. L'animal dévorait un chamois et semblait en bonne santé.

«Les photos prouvent qu'il s'agit bien d'Aisha. Je l'ai personnellement vue vendredi après-midi près de sa proie, un chamois qu'elle a probablement chassé», a expliqué mercredi à l'ATS Olivier Blanc, responsable de Juraparc, confirmant une information de 24 heures.

Des spécialistes des lynx, du groupe Kora, ont identifié formellement l'animal, une femelle âgée de deux ans et demi. Aisha a été repérée par une promeneuse, une jeune fille au pair de Suisse alémanique, au-dessus du Brassus, à environ 15 à 20 kilomètres du parc animalier Juraparc, a précisé M. Blanc.

Capturer ou non

Il revient désormais au canton de décider si le lynx sera capturé ou non. «Légalement parlant, on doit le capturer: c'est un animal sauvage qui s'est retrouvé illégalement dans la nature», a expliqué Sébastien Sachot, le conservateur de la faune.

Techniquement, le canton dispose de tout ce qu'il faut pour l'attraper: du personnel spécialisé, une cage-piège et un fusil hypodermique, pour endormir l'animal. Mais nul ne sait, pour l'heure, où héberger ce jeune lynx: Juraparc a entrepris des travaux dans ses parcs qui ne seront terminés qu'à l'été prochain.

Dès l'été prochain

«Dès que l'endroit sera prêt, nous tenterons de recapturer Aisha», a expliqué M. Sachot. Un appel à la population sera lancé pour localiser à nouveau le lynx. Mais il n'est pas exclu que l'animal se déplace, surtout qu'il n'est pas né dans ce secteur.

Pour Olivier Blanc, il faut désormais laisser Aisha en liberté. «Personnellement, j'estime qu'elle a gagné sa place dans la vie sauvage. Elle a prouvé qu'elle pouvait s'en sortir».

Echappée en septembre

Aisha s'était échappée de son enclos peu après son arrivée à Juraparc, profitant d'une faille dans la sécurité du parc. Des cages avaient été déposées dans le secteur dans l'espoir de la capturer mais les chances de la retrouver paraissaient minces.

La femelle avait été découverte fin août 2007 près d'une école de Wattenwil (BE) alors qu'elle était âgée de trois mois. Depuis lors, elle a vécu en captivité à Landshut (BE) puis à Langenberg (ZH).

A Juraparc, elle devait disposer du plus grand espace de Suisse pour la détention d'un lynx. Le parc accueille également des bisons, des ours et des loups. (ats)

Ton opinion