Une quasi homonyme de Liz Truss inondée de messages par erreur

Publié

TwitterUne quasi-homonyme de Liz Truss inondée de messages par erreur

Après l’élection de la nouvelle cheffe du gouvernement britannique, une dénommée Liz Trussel reçoit de nombreux messages sur le réseau social, auxquels elle répond avec humour.

Liz Truss est la nouvelle cheffe du gouvernement britannique.

Liz Truss est la nouvelle cheffe du gouvernement britannique.

AFP

Prenez des internautes lambda, une députée et même la Première ministre suédoise. Et préparez-vous à une histoire cocasse. Après l’élection de Liz Truss comme cheffe du gouvernement britannique, une quasi-homonyme reçoit de nombreux messages sur Twitter, auxquels elle répond avec humour.

«Félicitations à @Liztruss qui va assumer le rôle de Première ministre du Royaume-Uni», a tweeté lundi Magdalena Andersson, Première ministre suédoise, après l’annonce de la victoire de Liz Truss à la tête du Parti conservateur, au pouvoir.

Seulement, derrière ce compte ne se cache pas la future cheffe du gouvernement britannique – son compte Twitter officiel est @trussliz – mais une certaine Liz Trussel qui compte à peine 100 abonnés et n’avait quasiment rien publié sur le réseau social depuis 2018.

«Préparez les boulettes de viande»

Face à l’avalanche de messages l’identifiant à tort, l’internaute a pris le parti de répondre avec humour.

«J’ai hâte de venir bientôt vous rendre visite! Préparez les boulettes de viande», a-t-elle ainsi répondu à Magdalena Andersson, qui a supprimé son message avant d’en publier une version corrigée identifiant la nouvelle dirigeante conservatrice.

Caroline Lucas, une députée britannique écologiste, a fait la même erreur, critiquant la future Première ministre et qualifiant son arrivée à Downing Street de «désastre».

Réalisant la confusion, la députée a publié un second tweet en s’excusant, «quoique franchement, elle (Liz Trussell) ferait surement un meilleur job à ce poste». «Je suis partante! Las Vegas pour tout le monde», a répondu l’intéressée.

Un précédent qui avait fait le buzz

Sur Twitter, des internautes amusés ont demandé une pétition pour qu’elle soit élue Première ministre. «S’il vous plait, est-ce qu’on peut l’avoir Première ministre à la place?», a ainsi supplié un internaute.

La confusion rappelle celle commise depuis des années sur le réseau social par des internautes qui identifient un certain John Lewis en pensant qu’il s’agit du groupe de grands magasins britannique.

Ce dernier, un professeur d’informatique américain, répond régulièrement aux tweets et avait fait le buzz en 2018 en publiant son propre spot publicitaire de Noël.

(AFP)

Ton opinion

4 commentaires