Actualisé

Hitzkirch (LU)Une querelle de voisinage dégénère, il sort une hache

Ali B. a été agressé par son voisin à coups de hache et blessé au bras. Sa femme craint pour sa sécurité ainsi que pour celle de ses enfants.

par
qll/vsm

Un homme armé d'une hache et sortant d'un immeuble tard dans la soirée. Ces images, dignes d'un film d'horreur, ont été filmées dimanche à l'aide d'un téléphone portable. Mais l'histoire est loin de s'arrêter là. Un habitant de l'immeuble, Ali B.*, a été sauvagement agressé. A l'origine de cette attaque: des querelles de voisinage.

L'attaque a été précédée d'une discussion animée entre les principaux concernés: «Il s'est battu avec la femme de mon cousin, qui vit aussi dans le quartier. Une fois de plus, il avait été dérangé par nos enfants», explique Ali B. Les enfants auraient jeté des pierres dans son appartement. «Quand mon cousin et moi sommes rentrés à la maison, nous sommes allés chez notre voisin avec deux de nos fils aînés. Nous voulions clarifier les choses avec lui», précise la victime.

Menotté et emmené

«Il s'est mis à crier et nos enfants ont pris peur. Ils se sont enfuis et mon cousin et moi sommes restés devant la porte d'entrée de notre voisin. C'est là qu'il s'est muni d'une hachette. Tout est allé très vite. Mon cousin m'a attrapé et m'a éloigné et soudain j'ai senti une douleur dans le haut du bras», raconte Ali B.

Une fois sur place, la police a menotté et emmené l'homme au poste. Les officiers ont également emporté un sac contenant des objets.

L'agresseur à nouveau en liberté

«C'est parce qu'il s'est senti menacé que l'homme a sorti une hache», précise le porte-parole de la police lucernoise, Urs Wigger. «Quant à la blessure, il s'agit d'une coupure superficielle. La personne blessée ne voulait pas qu'on l'emmène chez le médecin». En ce qui concerne l'agresseur, il a été libéré lundi après-midi sur ordre du procureur responsable.

Les résidents ont peur

Le fait que l'homme soit de nouveau en liberté inquiètent les habitants du quartier. Adelina B.* (29 ans), l'épouse d'Ali, explique avoir peur que son voisin lui tende une embuscade à elle et ses enfants sur le chemin de l'école. Depuis leur emménagement, les choses sont tendues entre sa famille et son voisin. «Il crie sur nos enfants, les insulte et les intimide. Il trouve que mes enfants crient et courent trop bruyamment dans les escaliers. Mais notre immeuble est plutôt vieux et très mal insonorisé».

L'attaque de dimanche est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase: «L'incident nous a tous traumatisés, surtout nos enfants. Pendant des mois, ils ne se sont pas sentis en sécurité à cause de cet homme et voilà que leur père est agressé. Ils ont peur d'aller à l'école seuls. L'un de mes fils ne dort plus à cause de ça. Quant à moi, je suis effrayée. Nous avons tous peur».

* Noms connus de la rédaction

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!