Une question d'éducation
Actualisé

Une question d'éducation

En général, je déguste les raisins sous leur forme liquide et fermentée – ou alors, directement cueillis de la vigne.

L'année dernière, j'ai essayé de faire de la confiture de raisin, mais ce n'était pas franchement une réussite.

Tant dans les vignes qu'au jardin, le raisin a besoin de soins attentifs et réguliers. On parle même «d'élevage de la vigne», dont il existe d'ailleurs des douzaines de systèmes différents.

La méthode retenue dépend de la composition du sol, des conditions climatiques ainsi que des types de traitement appliqués, manuels ou mécaniques.

De plus, chaque région a ses propres traditions en matière d'élevage. D'une façon générale pourtant, la plupart des systèmes ne sont que des variantes des trois techniques principales:

La taille en gobelet

Inventé probablement par les Grecs dans l'Antiquité avant d'être repris par les Romains, ce système qui est le plus ancien s'est aujourd'hui imposé dans tout le bassin méditerranéen. Il s'agit d'une taille courte sur charpente, de 30 à 65 centimètres environ. La vigne est taillée de sorte à maintenir trois rameaux pointant vers le haut.

La taille guyot

Cette méthode, la plus pratiquée en Europe, consiste à faire grimper la vigne sur des fils de fer. On ne laisse d'abord qu'un seul sarment, à deux yeux du tronc, que l'on fixe sur le fil le plus bas. Le tronc peut atteindre jusqu'à un mètre de haut.

La taille en cordon

Dans ce système qui est le plus répandu dans le monde, les rameaux poussent à partir d'un bras de vigne permanent, ligneux, lequel est attaché horizontalement sur le fil de fer le plus bas. Il est particulièrement bien adapté aux vignes où l'espace laissé entre les ceps est grand, de 3 à 4 mètres.

Ton opinion